Kernel, Foreign Moons, l’album fantastique de Ropoporose


Deux ans déjà que Ropoporose nous régalait avec l’excellent Elephant Love.

Après ce très beau succès, 2017 est sera l’année d’un nouvel album pour ce duo qui si il a grandi semble toujours se réfugier derrière ce nom étonnant comme pour ne pas mettre uniquement les artistes en avant mais seulement la musique!

Un pari réussit puisque ce deuxième album pour Ropoporose met en avant l’essentiel, une ouverture très mélodique et une voix qui s’immisce délicatement dans ce paysage sonore enchanteur.

Aujourd’hui l’hésitation des débuts (pour peu qu’elle ait existé) laisse place à une détermination sans faille mise en rythme par la batterie de Romain et certainement quelques autres instruments qui pourraient passer entre ses mains ainsi qu’en mélodie avec la délicieuse guitare de Pauline qui nous régale aussi de cette voix incroyable!

Un duo touche à tout qui instrumentalement inspirera les plus beaux moments musicaux de ce début d’année!

Ropoporose se fait discret, mais nul doute qu’il faudra rapidement sortir de l’ombre et d’ailleurs les multiples scènes qu’ils vont parcourir prochainement devraient les aider à briller toujours plus sur la scène musicale!

Un duo qui avance délicatement, vous allez le découvrir tranquillement avec de très très beaux titres!

Kernel, Foreign Moons – Ropoporose

« Kernel / Foreign Moons » c’est un album qui a été composé sur une longue période, 3 ans déjà qu’ils y travaillaient avant l’entrée en studio avec Thomas Poli (guitariste de Dominique A ou Lætitia Shériff entre autres, qui a joué à fond son rôle de réalisateur sur ce disque).

Un album que l’on pourrait couper en deux, et vous le découvrirez rapidement à l’écoute de ses 12 titres qui choisissent chacun un camp, un style ou un univers!

Le point commun des titres de chaque groupe est sans doute la période à laquelle ils ont été composés et surtout la façon dont ils l’ont été.

Il y a la thématique très aérienne et spatiale qui nous transporte du côté des étoiles, et l’autre côté plus terre à terre, sans pour autant couper totalement les liens entre eux!

Bon, on pourra aussi imaginer un savant mélange de ce que fait de mieux Ropoporose avec ce cocktail musical, nous plonger dans un état second où l’on est immédiatement absorber jusqu’au dernier silence.

Alors finalement, qu’il y ait un concept ou pas derrière ces univers bien différent, peu importe!

Et il y a un truc qui ne trompe pas quand l’esprit plonge totalement dans un album, c’est que l’on se prend à siffloter ces airs aussi complexes soient ils!

On ouvre l’album avec un son qui claque, une batterie énergique et des guitares qui sonnent à la perfection sur le titre Horses

Sur Holy Birds et son univers plus classe, c’est la voix feutrée de Pauline qui prend le dessus!

Plus rock et plus déjanté, un Guizmo plein de folie qui est certainement un beau résumé de ce que fait de plus beau Ropoporose!

On lève une nouvelle fois les yeux au ciel avec Moon qui laisse à nouveau une belle part du gâteau aux guitares magiques!


Skeletons
est le titre que personnellement j’ai apprécié le plus sur cet album, sans doute cette sensation de prendre la route les cheveux au vent, cette sensation que tout devient possible avec ce son dans les oreilles!

Faceless man c’est l’univers fantastique de cet album, où les synthés étalent tout leur savoir faire!

On vous laissera découvrir les autres titres, mais avant de se quitter, petit détour vers un titre juste indescriptible, Barking In The Park qui prendrait presque des airs de pays imaginaire avec un homeswinger (un instrument que le groupe a conçu avec Yuri Landman, le luthier préféré de Lee Ranaldo ou Thurton Moore)

Si siffloter une musique pourrait laisser penser qu’elle est simple, on se régale de voir en écoutant plusieurs fois cet album à quel point il est inventif et très ambitieux!

Un album à l’élégance toute particulière que Ropoporose vous propose de découvrir à partir du 17 février 2017

http://ropoporose.com/

Quelques dates de concerts!

16/02 NIORT – Le Camji w/Gablé
17/02 MULHOUSE – Gambrinus – Generiq Festival
18/02 DIJON – Consortium – Generiq Festival
25/02 NYON – Festival les Hivernales
03/03 TOURS – Le Temps Machine
04/03 ARPAJON-SUR-CERE – Festival Hibernarock
05/03 RENNES – Festival les Embellies
25/03 PERIGUEUX – Le Sans Réserve *
26/03 LIMOGES – La Fourmi *
30/03 CAHORS – Les Docks *
04/04 PARIS – Petit Bain – RELEASE PARTY
07/04 BRUXELLES – Atelier 210
08/04 AURAY – Les Nuits Soniques

Soutenir Framasoft