Souffle le vent – clip officiel de Odezenne


On aime beaucoup Odezenne, et le clip réalisé par Alix Caillet & Adrien Benoliel
Avec Jacques Cormary et Mattia Lucchini devrait une nouvelle fois vous plonger dans cet univers si incroyable, car Odezenne sait comme personne entrer dans votre esprit et l’imprégner comme jamais pour que vous fredonniez pour toujours ces paroles ou cette mélodie entêtante.

Alors une fois encore, Merci Odezenne pour ces bons moments de musique unique…

Place au clip et à  la musique pour ce titre extrait de l’album Dolziger Str. 2

odezenne-souffle-le-vent

Et comme vous n’avez pas envie de partir sans chanter encore et encore, voici les paroles:


Quand souffle le vent, s’essouffle le temps.
Les gens sont gris et moi j’en ris.

Laisse même mes dents prendre le soleil, j’ramène ma fraise là  où c’est triste.

J’te prends la main.
Sentir, couleur.
Structure, culture en auxiliaire.

J’ai l’air de faire des rimes vivantes,
On tourne, on valse loin du ciment.

Les grands d’ce monde, j’ les calcule pas.
à‡a m’fout la gerbe de voir la merde,
Alors j’me perds dans le fond d’tes yeux.
Et je danse avec.
Avec les deux.

Allons plus loin !
En autarcie.
Voir comme c’est beau les ciels pluvieux,
Qu’un jour plus vieux, je puisse dire comme tout est beau avec le sourire.

Et nique sa mère !
J’veux la lumière, j’veux ce que j’ai pas, des choses primaires,

Le vent clairet,
L’esprit serein,
Le chant du ciel,
Et l’amour des chiens !

L’amour d’ma mère ça m’suffit pas, j’voudrais qu’elle aime la terre entière,
Mais ça les gens z’apprécient pas. Ils disent qu’il faut rester au pas.

Des fois c’est sec comme une biscotte, on n’aime pas l’mec qu’on est dev’nu.
On s’laisse berner par le jaune du toc et on regrette ce qu’on a perdu.

Concerts…


Soutenir Framasoft