Mémoires vives, nouvel EP de Jackie Palmer


Jackie Palmer devrait rapidement vous envoûter, une voix incroyable accompagnée d’une musique bien pensée, voici son nouvel EP.
La tessiture grave, une voix androgyne d’une douceur enveloppante, une basse précise et posée, une rigueur implacable du côté des rythmiques, on a presque tout dit si ce n’est que sa musique est un peu plus élaborée que ces quelques mots qui ne suffisent pas à  la définir!

JackiePalmer-parAstridKaroual-10

Jackie Palmer profite de sa musique pour partager avec nous cette fièvre bouillonnante qui l’habite, et nul doute qu’à  l’écoute des mots qui disent vrai, de ces sons qui claquent, vous serez vous aussi habité par cet univers sans pareil.

A l’écoute de la basse, la première sensation c’est bien qu’une boite à  rythme est aux commandes, et pourtant il n’en est rien, certes le son est minimaliste, mais il est aussi très efficace !
A cette basse viennent s’ajouter les guitares aux mélodies presque insouciantes comme pour mieux traverser discrètement les barrières qui pourraient se dresser entre elle et nous !

Mais s’il n’y a pas d’obstacle entre elle et ses auditeurs, c’est peut-être que dès l’entrée dans sa musique on plonge dans un rêve, une fiction dans laquelle les mots bruts sont jetés là  avec une intensité étonnante, certainement pour ne pas rater leur cible!

Avec ce rock progressif et choral, Jackie Palmer est accompagnée sur scène par Vanessa Eldoh (guitare), Johana Wedin (Synthétiseurs), Cléo Bigontina (basse), et Emilie Rambaud (Batterie).

L’inspiration, la composition, tout ça vient aussi de cette bande avec laquelle elle fait sa musique.

Cette musique qui vous hante, cette musique qui prend le contrôle de vos mouvements, à  la façon d’un Dj dans une boite de nuit.

Un recueil de poèmes rythmiques, voilà  comment on pourrait qualifier cet EP.

Mémoires vives, premier extrait de l’EP de Jackie Palmer:

Fais-moi rire, avec une petite musique mélancolique, le texte se déroule l’air de rien comme une histoire d’amour sans anicroche.

La terre et l’acier, entre doute et confiance, entre envie et déception, ce titre nous plonge dans un univers plutôt grave même si tout espoir n’est pas perdu, puisqu’il faut toujours y croire…

Avancer, prendre le temps, faire demi-tour, changer d’avis, en fait on a toujours le choix, et c’est un peu la thématique du titre « Des portes » qui à  travers une liste de toutes les portes qui s’offrent à  nous, présente les milles solutions qui existent dans la vie.

Marc et Louise sont sur un bateau, et une fois encore l’amour est au centre de tout, mais que deviendra cette relation? Une musique énergique pour une histoire qui ira peut-être trop loin, sans retour possible?

Sur le sable nous conduit vers un univers très sombre, les mots comme la musique tisse cet univers qui sent la fin, un ralentissement sans limite jusqu’à  l’agonie finale, un titre prenant c’est le moins que l’on puisse dire.

Vous n’avez plus qu’à  découvrir sans attendre cet EP qui est disponible dès à  présent.

Entre moment de joie et instant plus grave, avec cet EP Jackie Palmer trace son chemin avec une voix qui semble n’avoir peur de rien…

jackie_palmer_EP_cover

Soutenir Framasoft