Gym brille avec l’Ep Pygme


Oui, je sais on me le dit souvent quand je parle de musique, il m’arrive de m’enflammer, mais voilà  c’est quand même ce qu’il y a de plus beau au monde la musique, un moyen de communication mais surtout un moyen de voyager en ouvrant bien grand les oreilles et sans bouger de chez soi!

C’est pas beau la vie?

Et une fois encore je vais présenter un EP carrément brillant, celui d’un trio clairement génial qui sort le 2 décembre 2013, je sais c’est toujours un peu compliqué d’imaginer une musique à  travers des mots, mais un petit extrait devrait déjà  vous donner un petit aperçu.

Pygme

GYM_PYGME_ARTWORK_FrontCover_

Oui, oui on l’a déjà  écouté et on ne saurait que vous conseiller de vous jeter dessus une fois dispo!

Je vais vous parler de ce que j’en ai pensé, mais avant parlons de la présentation que j’ai trouvé plutôt géniale pour parler de la sensation que l’on peut avoir en l’écoutant alors que l’on ne s’y attend pas, comme si ce qui allait nous traverser les oreilles étaient totalement improbable, aussi improbable que les World’s appart qui aurait écouté Dr Dre (notons que je n’ai rien de concret à  reprocher aux World’s appart), ou encore sir les Beach Boys faisaient du Hip Hop!

Bref, l’imagination a des limites et pourtant il arrive que l’imagination soit surprise par la réalité, une réalité étonnante qui nous ramène à  cet EP et ces quatre titres qui le composent!

Alien, Drunken hearts, we are the sun, Radar radar, voici les quatre titres, mais avec un titre on ne va pas bien loin!

Heureusement GYM a réussi à  mettre le son qui va bien sur chaque titre.

La surprise est certainement là  où on ne l’attend pas, GYM nous propose des titres tous exceptionnels, tous fait de quelques silences sonores (oui encore un paradoxe) comme pour mieux se relancer, comme pour emmener la musique plus haut et continuer sur un bel élan!

Le trio lillois nous propose là  un EP aussi mystérieux que dansant, Jérôme Voisin (la voix de ROKEN IS DODELIJK), Nicolas Bertin (batteur de la scène underground nordiste) et Dadar le bassiste ont imaginé pour nous un menu génial.

En entrée, un Alien qui semble vouloir passer par toutes les étapes de la musique, une musique aussi pop que sexy, une musique qui semble s’être inspiré d’un pulsar comme pour mieux nous convaincre par son message.

Drunken Hearts vient adoucir cette entrée avec un rythme effréné mis en avant par des percussions qui coupe l’album en criant attention ça recommence! Un son aussi psychédélique que rock, un titre prêt à  vous faire danser, et nul doute que vous ne résisterez pas longtemps en mode « immobile ». Pop Pop Pop.

We are the sun c’est le titre qui reflète le mieux la musique de Gym, une musique brillante et éclatante, une musique qui nous emporte dans un rêve comme pou survoler le monde qui nous entoure, la vie vue du soleil!

Radar Radar se la joue boite à  musique, mais pas n’importe quelle boite à  musique, vous savez, celle que l’on rêve d’avoir quand on est grand, cette musique qui quand on l’ouvre vous inspire et vous donne envie d’aller plus loin…

En fait si il ne vous reste que quelques instants devant vous, c’est à  Gym qu’il faut penser, profitez en pour écouter cet EP, ça serait vraiment dommage de passer à  coté, et vous verrez comme le temps est plus agréable après…

Oui, il y a quelques groupes qui changent définitivement votre rapport à  la musique, et celui-ci en fait parti!

L’écouter c’est changer un peu en mieux…

GYM-by-Djavanshir-41

Rendez-vous le 2 décembre pour découvrir Pygme.

Un ep Pop de la team Play It Loudly Records, le label des We are enfant terrible


Soutenir Framasoft