FORTUNE, le nouvel EP pop signé GHERN


Ghern sort son nouvel EP Fortune le 8 juin chez Phonomagic / Roy Music.

Avec je pensais venir de l’espace, les silences et la voix qui s’installent à l’arrivée de ce voyage musical et poétique donne vie à un vaste univers de réflexion qui laisse la part belle au rêve et à la féerie après ces quelques minutes de voyage aussi spatial qu’intérieur.

Un voyage ou une fuite vers un monde meilleur, Jérôme Ghern nous propose avec Fortune une balade sur fond de musique pop, c’est doux, c’est feutré à l’image de cette sensation qui se colle à nous quand on ouvre les yeux à la fin d’un songe délicieux.

ghern fortune

Ce nouvel EP intitulé Fortune qui sort le 8 juin sur le label Roy Music ne viendra pas démentir l’émouvante sensation que l’on avait avec Réconcilier, son écriture est belle et réfléchie, et c’est porté par un musique qui touche à plusieurs univers que ces histoires se racontent le mieux.

Folk, ou même post-rock, pas forcément besoin d’aller chercher bien loin, son univers c’est celui de la pop, ouverte vers les autres autant qu’elle peut l’être sur l’intime.

Le premier extrait raconte un amour en fuite, En finir avec toi est à découvrir en clip.

Six titres qui raisonnent tous différemment, et pour cet Ep il s’est entouré d’autres très beaux artistes, Fred Lefranc (Natas Loves You, L’Effondras, Baden Baden…), Gautier Vexlard à la batterie (Talisco) et de Lola Frichet (Pogo Car Crash Control).

La très belle pochette de cet Ep a été réalisé par une jeune artiste française installée à Rio, Elsa Leydier. Le mastering c’est à Antoine « Chab » Chabert qu’il a été confié.

Telle une nouvelle image qui se rappellerait sans cesse à nous pour ne pas se perdre dans les tréfonds de notre esprits, ici les mélodies vous obsèdent au point que l’on se prend rapidement à les reprendre en choeur en même temps que l’écoute, sans doute la démonstration du talent qu’a un véritable artiste à nous faire entrer dans l’histoire.

L’histoire car ces six titres sont des bribes d’une même aventure, on y découvre un homme qui sort du lot pour les raisons que vous découvrirez dans ces textes.

On pourrait voir dans sa musique l’ombre d’autres grands artistes, après tout la vie comme la musique des autres est au centre de l’inspiration qui donne vie à la musique.

 

Ghern sait aussi utiliser son environnement, d’ailleurs dès les premiers instants de Sauve qui sauve on découvre de petits grincements venus de la chaise en bois sur laquelle Ghern a enregistré ses guitares, de quoi plonger un peu plus son environnement.

Un environnement qui se veut parfois surréaliste à l’image du titre Hôtel qui affiche fièrement un air de flamenco et surtout un visage de liberté avec une basse et un piano qui se pose comme ça sans prévenir.

Comme toujours, les notes, les mots seront plus importants qu’un grand discours, alors dès le 8 Juin découvrez FORTUNE.

Découvrez en plus sur le site officiel


Soutenir Framasoft