DJ Vadim « Don’t be Scared » – Nouvel album


Le changement, la mélancolie, l’immobilisme, le début, la fin, bref un parcours est fait de multiples étapes, des étapes qui peuvent être synonymes de création, de nouveauté, de renaissance même.

Je ne vous présente plus DJ Vadim, l’artiste qui a fait le tour du monde dans des centaines de show ou qui a de nombreuses collaborations à  son actif.

Aujourd’hui Dj Vadim revient avec un 6ème album solo  » Don’t Be Scared « , un album tout neuf et audacieux, mais pas d’inquiétude, le passé étant ce qu’il est il laisse sa trace tout au long de ce nouvel album tel un brin de mélancolie.


La période dans laquelle on vie (en 2012) faites de nombreux mouvements sociaux et qui voit l’insatisfaction prendre le pas sur tout, et la contestation devenir la règle un peu partout dans le monde pourrait bien modifier notre perception des choses, d’ailleurs même en musique les lignes bougent et on pourrait être tenté pour ne pas chuter de rester immobile ou de continuer sur le même chemin sans en explorer de nouveaux.

L’album studio  » Don’t Be Scared  » de Dj Vadim qui est incontestablement un des pères de la culture du beat nous montre qu’il est possible de faire évoluer la musique.

Le changement, le progrès, l’évolution et un peu l’oubli ou la transformation, une transformation qui consiste à  laisser de coté le passé pour rebondir sur plus de nouveautés.

Le futur c’est tout simplement une image remodelée du passé.

Dans cet album que l’on pourrait qualifier de hip-hop électronique, on se frotte à  de nombreuses sonorités parfois tribales ou hypnotiques.

Un album qui prend la forme d’une œuvre abstraite qui aurait été construite à  partir de la destruction des précédentes.

Un album dans lequel on retrouve beaucoup d’images et de sons se mélangeant pour former un ensemble incroyablement beau et intéressant, je pense ici au titre  » closed eyes  » qui est un des plus représentatif à  mon sens de ce que l’on peut écouter dans ce nouvel opus de Dj Vadim, mais on pense évidemment au titre  » don’t scared  » qui donne son nom à  l’album et qui est aussi d’un calme surprenant, comme pour nous préparer à  la suite…
Bollywood, dancehall, rythmes traditionnels africains, cordes, grands pianos, clavier, groove, tout est passé au crible dans un album qui laissera sans aucun doute sa marque dans le temps.

On parle de sonorités mais il y a aussi les parties vocales qui ici prennent un espace particulier même si l’instrumental est au centre de tout l’album.

De nombreuses collaborations coté vocal, les habituelles avec Yarah Bravo et Sabira Jade (The Electric) ou encore des nouvelles avec des chanteurs à  découvrir, comme le D’Angelesque Jazz Bailey, la soul sister hawaïenne Karen Be et le funkman bourru Greg Blackman.je pense aussi au titre plutôt incroyable  » Lemon haze  » dans lequel on coitoie un speaker omni présent.

Un album qui a pris naissance en novembre 2010 à  Auckland (Nouvelle-Zélande) où les premières compositions ont émergé de nombreuses jam-sessions avec des musiciens néo-zélandais de premier plan (Fat Freddy’s Drop, Trinity Roots, Coral, Julien Dyne, Isacc Aseli, Lewis McCallum).

La création continue mais en Allemagne où Vadim travaille avec le beat-maker berlinois qu’on ne présente plus Flako, on passe ensuite au Royaume-Uni où il va rencontrer le groupe de Michael Kiwanaka (repéré par la BBC).

Et le tour du monde continu avec un petit tour à  Maui (Hawaï), Mexico, Kuala Lumpa (Malaisie) avant de rentrer à  Londres pour terminer l’enregistrement.

Un album qui a déjà  fait le tour du monde avant sa sortie, quoi de plus normal pour un artiste qui transpire les voyages.

Coté musical, même si on le classe dans un petit monde bien précis, Dj Vadim est bien à  part, il invente de nouveaux styles ou leur donne des noms, mais plus loin que les noms et les styles c’est évidemment la musique très dansante sur cet album que l’on aime écouter et découvrir sans se poser de limite, sans frontière et surtout en ayant à  l’esprit que cette musique est un pur bonheur pour ceux qui l’écouteront, de quoi garder le sourire et voir que même en 2012 l’avenir est bel et bien plus ensoleillé que ce que l’on pourrait l’imaginer en étant hypnotisé par un poste de télé !

Petit aperçu avant de vous diriger tranquillement vers la sortie de l’album!

DJ VADIM en Live :

08.09.2012 – Salon Lafayette – I Live You – Paris 

15.09.2012 – Sacrum Profanum Festival – Karow (Poland)
21.09.2012- Stall 6 – Zà¼rich (Switzerland)
22.09.2012 – Dachstock – Bern (Switzeraland)
23.09.2012 – Soundcrash – Ibiza (Spain)
29.09.2012 – Club BHF Ehrenfeld – Koln (Germany)
04.10.2012 – Hare N Hounds – Birmingham (UK)
12.10.2012 – 6 par 4 – Laval
13.10.2012 – Coatelan – Morleix
01.11.2012 – Stickey Mikes – Brighton (UK)
08.11.2012 – Hoxton Bar and Kitchen – London (UK)
09.11.2012 – The Railway – Winchester (UK)
17.11.2012 – Mise en Bouche – Cardiff (UK)
21.11.2012 – Harley – Sheffield (UK)
22.11.2012 – Nice N Sleazy – Glasgow (UK)
23.11.2012 – Sneaky Petes – Edinburgh (UK)
24.11.2012 – Reading Rooms – Dundee (UK)
25.11.2012 – Thekla – Bristol (UK)
30.11.2012 – Sound Control – Manchester (UK)

www.djvadim.com
www.facebook.com/djvadim
www.bbemusic.com


Soutenir Framasoft