The Veil, le nouvel album de Simian Ghost


Une Pop céleste et tellement planante, le nouvel album The Veil n’est pas le premier de Simian Ghost, mais c’est le premier à  sortir en France.

On pourra l’écouter une multitude de fois et toujours y découvrir de nouvelles choses, mais si on le prend comme ça on découvre une infinité de mélodies très élaborées, et de délicieuse harmonies…

On découvre bien là  cette atmosphère scandinave que le groupe suédois semblent maîtriser en mettant en avant ce coté très tendance de l’innovation musicale, car Stockholm se place plutôt bien dans les places où prennent vie les courants musicaux de demain et Simian Ghost nous le prouve bien avec cet album.

simian-ghost-the-veil

The Veil c’est l’album qui s’est fait attendre contrairement à  ses prédécesseurs, mais l’attente est souvent synonyme de réflexion et de changement de direction, une chance peut-être quand on découvre le résultat, juste magnétique.

Enregistré dans studio de fortune plein d’instruments et équipé de quelques micros, après les neuf premières chansons, les garçons décident de changer de route et s’engage dans un univers où boucles électro et artifices s’effacent pour mettre en avant l’essence même de ces morceaux, le songwriting…

On ne va pas vous parler uniquement de leurs influences qui vont de Gershwin et Debussy à  la scène indie américaine (80/90) avec The Flaming Lips ou encore la soul des seventies, penchons nous directement sur l’album qui s’ouvre avec un véritable chef d’oeuvre vocal « Float » avec lequel on découvre de magnifiques harmonies vocales.

Même si on ne va pas les comparer en permanence, il faut quand même avouer que en écoutant « Endless Chord » et ses mélodies éthérées on croise l’âme des islandais de Sigur Ros.

Echoes of Songs (for Trish Keenan) est un titre écrit en hommage à  Trish Keenan (chanteuse de Broadcast) décédée en 2011, l’écriture de ce titre est intervenue pendant les sessions de The veil, un titre qui ressemblait à  broadcast, « Sébastian précise « j’ai écrit un humble hommage à  leur musique et à  sa façon d’écrire ».

Un album à  la pop mélancolique et rêveuse qui nous ouvre les portes d’un univers infini, d’un espace où semble régner douceur et esprits envoûtants.

Un album à  découvrir sans attendre…


Fast Forward Holophonics