Sir headache – A Juicy Point Of View


Rencontres, passion, mutation, évolution, alchimie… Que de qualificatifs pour parler d’un groupe de musique à  savoir  » Sir Headache  » qui nous propose sa musique.

La rencontre c’est celle des artistes évidemment, Jonathan, bassiste et chanteur et Patrick Spinosa, Jonathan et Kevin, le batteur, Sir Donatien et Daizy Von, une rencontre pour former un groupe et surtout faire de la musique.

La passion c’est presque inutile de la décrire, puisque quand on fait de la musique on est habituellement passionnée, on écoute de la musique, on rêve de musique et un jour on achète un instrument et on monte un groupe.

Jonathan après avoir tâtonné un peu croise un guitariste et monte  » Tooch  » Une première formation qui lui permet de découvrir la scène et les compositions sans oublier la provoc’ qui est très utile pour faire parler même si ce n’est pas toujours en bien.

Entre temps c’est une rencontre avec le père d’une amie Patrick Spinosa (pionnier des radios libres) qui sera impressionné par la réussite sur Myspace (200000 connections) pour un groupe inconnu.

La mutation c’est celle du groupe  » Tooch  » qui stagne et qui ennuie Jonathan qui maintenant veut son groupe à  lui pour jouer ses compos et surtout imposer sa vision !

Ce groupe sera  » Sir Headache  »

La musique, c’est une histoire de mutation.

Tooch stagne. Jonathan s’ennuie. Il veut son groupe à  lui, jouer ses compositions, imposer sa vision. Ce groupe, ce sera Sir Headache,

un nom qui aurait pu jaillir de l’imagination d’un de ses héros, Marilyn Manson, fusionnant deux opposés. “Sir”, d’abord, pour l’élégance, la noblesse, et “headache”, mal de tête en anglais, conséquence des excès de rock et d’alcool, pour le côté brutal. Tant qu’à  muter, autant y aller à  fond. Jonathan se rebaptise alors Sir Donatien, hommage au Divin Marquis, le scandaleux dont on aurait pu coller sur la couverture des livres le fameux sticker “Parental Advisory” cher aux censeurs.

L’évolution c’est celle de ce nouveau groupe  » Sir Headache  » qui se
La musique, c’est une histoire d’évolution.

Sir Headache se rôde un peu sur scène et c’est là  que Jonathan rencontre Kevin qui a découvert le groupe sur “MySpace”, qui est un passionné de musique et qui surtout est à  la recherche d’une formation un peu plus stable que les groupes de lycée.
Kevin n’a pas froid aux yeux puisqu’il explique que le batteur de Sir Headache joue – c’est lui qui le dit – “comme une merde” et qu’il le remplacerait volontiers.

Un mois plus tard c’est chose faites, Jonathan le rappelle !

La musique c’est aussi une histoire d’‘alchimie (mais ce n’est pas moi qui le dit)

Patrick Spinosa redécouvre Sir Headache, avec Nicolas Deutsch, le réalisateur de l’album, décide de tailler ce qu’il considère être une pierre brute et embarque le groupe direction le Sud pour enregistrer. Très vite, la formation s’allège en route, les compositions se recentrent autour de la section rythmique, les guitares se placent, les atmosphères, hantées, noires et sensuelles priment… Sir Headache mute, se transforme et se prépare à  ré-émerger
avec “A Juicy Point Of View”, premier album, mastered by Andy Walter at Abbey Road Studios, if you please

Voici donc un groupe dont l’histoire commence, et commence bien, on souhaite donc le plus bel avenir possible à  ce groupe que l’on aime déjà  !

En concert à  LA BOULE NOIRE (paris) le 18 NOVEMBRE 2010 à  20h

Et pour écouter, rendez-vous sur http://www.myspace.com/sirheadache


Fast Forward Holophonics