Retourné Vivre, le nouvel album vivant de SOAN


Soan est de retour dès le 6 mai avec son album Retourné Vivre. Un titre bien trouvé pour un album à  la fois révolté, tendre et vivant!

La liberté c’est ce qui respire de cette musique, enfin libre de toutes contraintes Soan chante pour nous mais surtout pour lui, pour ouvrir les yeux, pour vivre!

Quitter Paris pour s’éloigner de toutes ces situations tentatrices qui empêche de vivre…

SOAN:  » Je me suis rendu compte beaucoup trop tard que ce n’était pas une ville pour moi. Il y a tout ce qu’il faut pour je parte en vrille. Je n’avais plus de gueule, j’étais en train de me détruire. Après ma dernière tournée, je n’arrivais plus du tout à  me ressourcer, je me suis enfin barré « 

Il se retrouve à  Narbonne, loin des pièges déguisés en néons, Retourné Vivre c’est à  la fois un point final et un nouveau départ.

SOAN:  » Cela signifie en quelque sorte l’arrêt de toutes les conneries. J’ai réglé deux, trois dossiers « 

Une fin avec Sony Music, et un départ avec le label indépendant Note A Bene pour ce quatrième album studio qui a été financé via la plateforme participative KissKissBankBank. Un succès fulgurant pour ce projet qui a trouvé son public en 24 heures, la confirmation que derrière lui il y a aussi un public de fidèles!

soan-retourne-vivre

Sur cet album, Soan ne s’interdit rien, et c’est d’ailleurs la surprise quand on croise certains titres.

 » L’intention était de faire de la musique comme si j’avais quatorze ans, sans me poser de questions sur le style et les arrangements. Le troisième album Sens interdits était mauvais. Je me suis fait malmener par mon entourage du moment qui voulait quelque chose de pop. Comme je l’avais déjà  fait galérer sur le précédent et que je n’étais pas agréable à  vivre, je me suis laissé convaincre « 

Un album de 16 titres avec des textes qui viennent du fond du cœur, une musique à  fleur de peau qui les met en lumière.

L’album de Soan est découpé en quatre saisons, Automne, Hiver, Printemps, à‰té.

L’album de SOAN

Quand je serais lance ce bel album avec une musique puissante et efficace.

Coco (en duo avec Djazia Satour, l’ex-chanteuse du groupe MIG) est un titre qui défie le temps et célèbre ses retrouvailles avec la dessinatrice de Charles Hebdo dix-sept après une amitié adolescente, notons d’ailleurs qu’un titre caché « Je suis Charlie » fait son apparition sur cet album avec un très beau texte.

Pustule est un des plus beaux titres de cet album, poétique, amoureux, un texte mélancolique teinté d’espoir et d’avenir sur une mélodie épurée au piano, un conte de fée moderne.

Avec La chute le son des guitares se fait plus ardent, quoi de mieux pour accompagner cette saine colère!

Fakir plonge quiquonque écoute dans un univers grunge qui nous ramène dans une ambiance survolté qui fait plaisir!

Il y a la tendresse pour les autres, celle envers les amis et le titre Un verre sur deux, ou celle pour cet amie confrontée au deuil sur « Anaïs ».

Avec le titre A la fin il s’interroge,  » Alors veulent-ils qu’on s’affole ?/ Que veulent-ils de moi ? «  mais il pose aussi la question au monde sur cette société repliée sur elle même et qui sort de sa torpeur uniquement si elle est fauchée en plein vol.
 » Tu l’as-vu, l’entends-tu, l’attentat qu’est venu/Pour te faire voir le monde/C’est admettant et plus/Qu’en admettant perdu/ C’est l’histoire à  la ronde. « 

Adonaï est certainement cette surprise que je vous annonçait plus haut, un titre hip-hop étonnant et détonnant au milieu de cet album, et si on se plonge totalement dans l’album, on sursaute agréablement à  l’écoute de ce titre qui s’utilise tel un tremplin!

Sur Petit cadeau, on remarque immédiatement que la colère des guitares s’est calmée, tout est plus doux, plus calme, mais Soan dirige à  la perfection cette voix qui slalome à  la perfection entre les genres.

Colocation
vous allez adorer ces guitares endiablées, mais on vous laisse tout de suite apprécier!

A coté nous entraine dans un univers plus nonchalant qui fait balance avec cette furie qui fait l’âme d’autres titres de cet album!

On reste nous aussi Bouche bée, en se demandant ce que son devenus les idéaux de cette humanité qui semble parfois sombrer?

Eyahé c’est le texte qui vous touche, celui qui vous fait frissonner et qui ne vous lâche pas même après la fin sur un rythme vacciné contre tout risque d’invasion, aucune note ne dépasse, tout est carré, on entre dans la danse seulement si on y est invité.

Seven glories vous laisse sans voix, une irruption au sein de votre corps pour prendre le contrôle de votre tête qui se met aussi bien à  remuer qu’à  bouillonner pour méditer ce très beau texte.

Rendez-vous le 6 mai pour la sortie de ce bel album! et le au concert de SOAN à  la Cigale le 25 mai


Soutenir Framasoft