Pave The way – Pablo Moses, réédition d’un chef d’oeuvre


Pablo Moses qui est né à  Plowden en 1953 a laissé de coté son ancien nom en s’attachant à  un nouveau nom de scène pour refléter ses origines africaines et au passage dénoncer son patronyme, héritage d’un colon anglais, Pableto Henry devient sur scène Pablo Moses.

Pablo se sent proche des rastas et plus particulièrement des Twelve Tribes Of Israel (dont était issu Bob Marley) et ça s’entend forcément dans sa musique.

Son inspiration musicale vient évidemment de la musique jamaïcaine, il est aussi inspiré par le rhythm and blues et la soul d’outre-Atlantique : Fast Domino, Otis Redding, Ray Charles ou Nat King Cole, de quoi nous proposer un mélange intéressant, mais on va en parler ensuite.

Pablo Moses s’est lancé rapidement dans ses premiers enregistrements, le premier en 1975 « I Am a Grassohopper » il démontre déjà  son talent, dès l’année suivante il confirme ça avec un second 45 tours « We Should Be in Angola ».

Le chefs-d’oeuvre du reggae 70’s c’est  »  Revolutionary Dream  » sorti en 1977, ce fut un succès incroyable.

 » Dig On  » est un bel exemple de ce mélange si particulier qui fait la musique de Pablo Moses.

En 1980, c’est  » A Song  » qui va bénéficier de son passage à  la  » Jamaican School of Music  »  où il a étudié le jazz, le funk ou le rock. Un 33 tours qui est encore dans toutes les têtes de ceux qui l’ont écouté, ce disque était déjà  le disque  » parfait  » avec uniquement de très bons titres!


 » Pave the Way  » qui est à  nouveau édité aujourd’hui sera le dernier chef d’œuvre et la meilleure vente de Pablo Moses.

Un disque paru à  l’origine en 1980 et qui aujourd’hui garde encore tout son sens, tant pas les textes que par sa musique.

Un album enregistré et mixé en Jamaïque aux studios Dynamic par Geoffrey Chung.

Un album qui a été l’occasion de retrouver la crème des musiciens reggae de l’époque : Michael « Boo » Richards (Abbyssinians, Culture), Val Douglas (Ken Boothe, King Tubby), Mikey « Mao » Chung (Serge Gainsbourg, Peter Tosh), Earl Lindo (Bunny Wailer, Alpha Blondy), Dean Fraser (Dennis Brown, Pierpoljak) ou Sticky Thompson (Burning Spear, Jimmy Cliff), à  priori les meilleurs étaient tous présents!

Cet album toujours dans le temps et qui à  l’époque comme la musique reggae en général était en totale adéquation avec les critiques des inégalités sociales, économiques et culturelles qui apparaissaient un peu partout sur la planète reste toujours une référence.

Une vision du monde mis en musique pour partager avec le plus grand nombre une vision imprégnée de sa foi rasta comme on peut l’entendre avec « Pave the Way », « Proverbs Extractions » ou « Africa is for me ».

D’autres titres aborde le quotidien des jeunes jamaïquains du ghetto (« It’s a Trick », « A Step Before Hell » ou « I See it everyday »)

Cette réédition est une chance pour tous, car si ce disque est resté introuvable pendant une vingtaine d’année, il est revenu en version Cd et on doit tout ça à  l’ingénieur du son Jim Fox (Groundation, Black Uhuru, Israel Vibration etc.) qui s’est chargé de totalement remastériser cet album grâce à  Pablo Moses qui avait gardé une copie des bandes master originales.

Et comme une surprise comme la réédition d’un album n’arrive jamais seule, l’album a été complété avec les versions dub des morceaux originaux.

Cet album est une véritable pépite de la musique reggae roots jamaïquaine que je vous invite à  ne pas rater!

Profitez de cette occasion unique de découvrir ou redécouvrir  » Pave The Way  »

http://www.pablomosesmusic.com/

Soutenir Framasoft