Pablo Andres – Nià±o del Sol


Un père belge, une mère mexicaine, Pablo Andres est un artiste influencé par des styles éclectiques, ces origines se retrouvent aussi pas mal dans sa musique.

Si vous l’avez déjà  croisé sur de nombreuses scènes (Festival de Dour, Francofolies de Spa, premières parties pour Orishas, Abd al Malik…) il a aussi déjà  participé à  de nombreux projets, mais aujourd’hui c’est entouré de ses musiciens qu’il revient pour nous proposer un délicieux album  » Nià±o del Sol  » réalisé par Sir Samuel et DJ Fun (du Saïan Supa Crew),

Liberté, humour, légèreté, mais avant d’entrer dans le vif du sujet avec des textes engagés, l’album débute par une intro musicale avec le titre  » Nià±o del Sol  » qui au fil de cette minute nous ouvre les portes de l’univers de Pablo Andres.

Latino, soul/hip-hop et clairement à  des années lumières du rap  » chaines en or, casquette à  l’envers et fille en maillot de bain – j’ai envie de dire ouf » on est ici dans un album brillant dans lequel il nous livre ses envies à  travers la boucle, une liste de revendication pour lui mais aussi pour les autres.

 » Ils m’ont dit  » que je vous laisse découvrir plus bas avec le clip, Agachensen très classe et très ryhtmé laisse place à  un  » Dis moi « , un conte de fée moderne dans lequel on découvre quelques personnages, mais un conte qui ne se termine pas du tout par ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant 

 » La belle époque  » c’est réellement la belle époque, comme un rêve d’enfant on débute dans une cour d’école pour tomber dans les souvenirs de Pablo Andres, ou au moins du personnage qu’il interprète le temps d’un titre.

 » Espoir  » est sans doute une anti chanson d’amour, enfin on se recueille sur la dépouille de celui-ci, mais quand même l’espoir revient…

 » Gringo  » plutôt reggae, il l’interprète avec Sir Samuel, on aime bien les promesses…

Beaucoup plus rap, le titre  » Les miens « , peu de musique, un peu de son en arrière plan qui donne au texte beaucoup d’importance.

 » Te quiero  » est sans peut-être une petite réponse à  l’espoir…

Mi Pueblo est interprété avec Sergent Garcia, il vaut vraiment le détour, si vous connaissez Sergent Garcia, je ne vous fais pas un dessin!

Pour les autres titres parmi les 14 qui composent cet album, vous savez ce qui vous reste à  faire, plonger dans l’album!

Brillant c’est clair, attachant c’est sur, convainquant définitivement…

Cet album est de ceux que l’on écoute et non de ceux que l’on entend une fois la lecture enclenchée, Pablo Andres a beaucoup à  dire, et si on l’écoute on en ressort déterminé à  nous aussi partager nos envies, des idées, notre envie de liberté ou d’amour.

Un titre extrait de ce nouvel album, un titre présenté ici dans une version différente de celle de l’album qui sonne un peu plus reggae parfois…

Pablo Andres « Ils m’ont dit (feat. Sir Samuel)


Vidéo réalisée par Quentin Aksajef.

Et comme il le chante dans son dernier titre Guerrero de la Luz, faites en sorte de vivre votre vie, n’attendez pas que les autres décident pour vous, décidez, agissez pour vous, votre liberté.

http://www.pabloandres.be


Fast Forward Holophonics