Narvalo City Rockerz, 1er album de Johnny Montreuil


L’album de Johnny Montreuil c’est clairement un phénomène à  la fois surprenant et incontournable, le coté surprenant, pas d’inquiétude vous n’aurez pas à  attendre plus de trois notes pour le comprendre!

Entre un SKA-P pour la musique, un Elvis pour le vocal et pourquoi pas un Renaud pour le texte avec un incontournable fond Rockabilly Tzigane, il nous sert une musique pas mal déjantée et pourtant tellement réaliste quand on savoure ces textes géniaux et bien pensés!

Loin de tous les clichés même si au premier coup d’oeil on pourrait penser le contraire en le voyant entrer ce mauvais garçon au coeur tendre sur scène, pourtant il en a des trucs à  nous dire, des messages à  nous faire passer, bref le mieux c’est de l’écouter et non de le regarder trop vite!

Pour ceux qui avaient apprécié Roberdam il y a quelques mois sur hebdoblog, vous devriez tomber amoureux de Johnny Montreuil.

Coté musique, il va en toucher du monde, je ne m’aventurerais pas à  vous décrire son style si unique, d’ailleurs chaque titre est l’occasion de découvrir une nouvelle facette, comme si avec cet album, Johnny Montreuil avait décidé d’adapter la musique à  l’ambiance de chaque texte.

Et coté ambiance, on saute d’un monde à  l’autre tout au long de l’album même si l’univers principal fait d’harmonica, de ContreBasse et de bien d’autres instruments, est bien là !

johnny-montreuil
Devant l’usine c’est le titre qui devrait parler à  la plupart d’entre nous, à  la façon d’une leçon de morale qui te dit, fait pas si fait pas ça et travaille bien à  l’école…pour réaliser tes rêves….

L’amour au balcon, un titre sur lequel on retrouve Tachid Taha et qui devinez quoi nous parle d’amour, mais d’amour en algérie, un univers plus doux coté musical, même si le coté vocal s’utilise aussi comme instrument!

J’suis le vent devrait finir de vous convaincre si vous avez déjà  envie de liberté, envie de tout plaquer pour vous envoler au gré du vent, attention quand même… C’est le titre sur lequel on pourrait mettre un univers folk.

Johnny Paradis s’ouvre avec l’harmonica et donne le rythme, là  c’est clairement le titre le plus rêveur de l’album, un vrai coin de paradis, ouais!

Sur l’album on trouve aussi des titres plus décalé, comme Bois de l’eau qui met au centre de l’histoire avec l’accent qui faut ces moments trop arrosés…

Sur un premier album on trouve souvent un titre qui parle de l’artiste, alors ici je ne sais pas si il est autobiographique, mais peu importe Artiste de bar nous fait découvrir les doutes, les envie, la vie d’un artiste.

Un album incontournable que je vous propose de découvrir, un son que vous allez adorer et que vous ne lâcherez plus!

L’album est disponible depuis le 30 mars 2015.


Fast Forward Holophonics