Human Incongnito, le nouvel album de Arno


« Je veux vivre dans un monde sans papier, où les riches et les pauvres n’existent pas, où les chiens embrassent les chats, où on ne doit pas chercher la beauté et la vérité. Je veux vivre dans un monde où les cons ne font pas de bruit. »

Voilà  qui résume assez bien notre esprit même si nous aussi on sait que c’est un peu utopique et que ce monde est imaginaire! Ce monde c’est celui que chante Arno dans « Je veux vivre« , un titre à  découvrir sur son nouvel album « Human Incognito »

Arno-Human-Incognito

Chanteur, auteur, compositeur, il nous livre avec cet album un bel espace de respiration positive, on précise si c’est encore utile que cet album est une pure réussite, et qu’il a été produit par John Parish (qui était déjà  là  sur Future Vintage) et enregistré au studio ICP à  Bruxelles en Juin 2015.

Au fond de cet album se balade une petite idée qui on espère fait son chemin partout dans le monde, Rester positif, car être négatif n’a jamais aidé à  faire avancer les choses…, lui c’est certain il veut avancer!

Avant de continuer cette lecture, place à  la musique avec un premier extrait de l’album à  paraître le 15 janvier 2016.
I’m Just an Old Motherfucker

Avoir envie de faire un disque différent à  chaque fois c’est ce qu’il souhaite, mais avec 32 disques à  son actif cela devient forcément plus compliqué, il lui arrive de passer des nuits blanches à  cause de ça. Pourtant en écoutant ce nouvel album on se dit que finalement il arrive à  chaque fois à  créer un album unique!

Cette fois, la démarche est plus organique, le son plus épuré avec moins de synthé et de clavier, ce que l’on aime sur cet album c’est ce qu’il a réussi à  créer avec uniquement sa voix, des guitares, une basse et une batterie, juste la classe!

Human Incognito c’est un son plutôt brut mais qui mène à  l’essentiel! Et avec un son comme celui là , on passe incognito en sautant d’un blues à  une ballade!

Coté blues, il y a le fameux « I’m Just an Old Motherfucker » que vous venez d’écouter, et le très beau « Dance like a Goose » qui vous fait vibrer!

L’alternance se fait aussi dans la langue entre français et anglais. Ce qui surprend aussi dans cet album c’est la façon dont il nous raconte ces histoires en sautant d’un temps à  un autre, en fait en sautant dans le temps, en se jouant des styles et des langues il ne se met pas de limite!

Ne vous laissez pas surprendre par Please Exist au début de l’album, un titre qui tranche avec les autres en invitant un son électro qui va rehausser la suite!

Mais plus que la musique qui est toujours à  la hauteur, il y a les textes qui sont touchant et très parlant! Avec de belles formules il va droit au but!

Non, il ne donne pas de leçon, mais il nous dit ce qu’il veut.

Je veux vivre est à  mon sens un des plus beaux textes (extrait au tout début), il boit aussi à  la santé des cocus (Santé) ou encore voit une vache qui danse le tango dans « une chanson absurde). A l’écouter de plus près on comprend rapidement que son inspiration lui vient des gens qu’il observe, car si c’est un vrai solitaire il aime profondément les gens, les regarde et les écoute! Une inspiration sans limite qui donne vie à  de très belles chansons.

Avec cet album on aime beaucoup le risque qu’il prend en cassant les codes, en se révoltant à  sa façon!

Un album qui lui ressemble, un album qui sonne vrai!

Dernier coup de coeur pour Now She Likes Boys qui fait plaisir à  écouter en boucle, le titre est très chargé en image et en son, il ne vous laisse pas un instant de répit jusqu’à  la dernière note qui prend fin brutalement.

Human Incognito

I’m Just an Old Motherfucker
Please Exist
Je veux vivre
Now She Likes Boys
Oublie qui je suis
Never Trouble Trouble
Dance Like a Goose
Quand je pense à  toi
Ask Me for a Dance
Une chanson absurde
Santé


Soutenir Framasoft