Fuck the hell Yeah! Nouvel album de Robert le Magnifique


Une musique réalisée de façon improbable c’est le moins que l’on puisse vous annoncer pour vous présenter Fuck the hell Yeah qui est certainement un des albums les plus étonnants mais aussi les plus captivants que l’on est eu à  écouter ces derniers temps!

Alors oui, certain chanteur à  l’image de James Brown aurait pu tout changer de façon géniale y compris un annuaire téléphonique, mais ici on est plus dans l’esprit « Caisse à  outils », mais une caisse qui serait un studio et des outils qui seraient tout ce qui l’entoure pour créer sa musique!

Fuck the hell Yeah!

Fuck the hell Yeah!

Et on entre fort dans l’album quand on sait que dans le premier titre les claps de mains que vous aurez envie d’imiter sont en fait des sons d’agrafeuse et de chevrons qui tombent sur un sol, The Good Old Days dans lequel on finit par applaudir est une douce ouverture…

Alors quand on voit comment on peut s’agiter sur la douce mélodie d’une agrafeuse, la suite de l’album s’annonce plus fantastique encore, et pas besoin d’être un super fan de jeux vidéo même si certains titres vous rappelleront la belle époque!

Et voilà  que quand la MPC s’en mêle, tous les titres de cet album vous hantent, il faut voir comment il réussit à  placer n’importe quel son (une simple impression, en réalité rien n’est vraiment laissé au hasard!).

Alors oui, ça fait bien longtemps déjà  qu’il surprend nos oreilles avec de la musique très variée, de la musique contemporaine au hip-hop (Psykick Lyrikah) depuis 1999.

Alors non, je n’ai pas la prétention de reconnaître tous les sons qui se cachent dans sa musique, et je ne vous en demanderai pas autant, car finalement l’essentiel c’est bien de profiter de cet ensemble qu’il a créé au fil de chaque titre et non de faire un recensement exhaustif improbable de toutes ces sonorités.

Des sons surprenant qui prennent vie, des sons qui débarquent sans crier gare pour relancer le titre, et voilà  que sur le génialissime Ø60ep3 tu te prends à  taper sur le clavier au rythme de ses doigts qui se baladent sur une MPC pour mettre en forme tous ces sons!

Des sons venus de nulle part, des échantillons issus de ces vieux vinyles chinés en vide-grenier, une boite à  musique de bébé, une instrumentation traditionnelle, tout est réuni pour créer un univers homogène et mélodieux!

crédit Gildas Raffenel

Voici quelques titres qui sortent un peu plus du lot, même si c’est compliqué de vous dire qu’il y en a un de mieux que les autres !

Here We Are My Friends est certainement le titre le plus monumental de cet album, une symphonie qui vous coupe le souffle, tout simplement. On imagine à  la perfection les gestes de ce chef d’orchestre pas comme les autres!

La petite mélodie entêtante de Deux Dix Treize ne sera certainement pas étrangère à  votre bonne humeur une fois que vous l’aurez écouté!

Cinq Minutes risque d’affoler votre corps, n’essayez pas de suivre avec votre tête le rythme rapide et saccadé, vous risqueriez de vous y perdre ou peut-être de donner vie à  une vous « Robotisé ».

Il y a quand même au bout de cet album, un titre complètement dingue qui vous emporte sur une autre planète avec comme mélodie de fond une incroyable boucle sonore qui vous fera perdre la tête pour mieux vous envouter, saturation extrême et rythmique effrénée, tout est là  pour une performance extravagante.

Le Bar des Amis est aussi bien à  part dans cet album avec des dialogue dont je vous réserve la surprise en ouverture, Yeah! Et on termine en beauté avec cet improbable message de répondeur que l’on doit peut-être à  une bonne dose d’alcool !

Extrait du nouvel album « Fuck The Hell Yeah! » a paraitre le 01/04/16

On aime cette musique capable de redonner vie à  n’importe qui. Merci, et merci aussi pour cet interlude qui donne le sourire!

Un album qui sortira le 01 Avril sur le label Yotanka avec PIAS en distribution et Ulysse production au booking

Et comme la musique sans la scène n’existe pas vraiment, voici déjà  quelques dates…
Sur scène, Robert le magnifique (Basse – MPC2000 – Scratches) sera accompagné de Bertrand James from TOTORRO (Drums – MPC2000)

PARIS – LE 24 MAI 2016 – LA MAROQUINERIE

PREMIàˆRES DATES DE CONCERTS 2016
27/03 : Festival Palma – CAEN (14)
01/04: Le Temps Machine – TOURS (37)
08/04: Le Stereolux – NANTES (44)
16/04: La Chapelle – VENDà”ME (41)
20/05 : L’Aéronef – LILLE (59)
21/05: Le VIP – ST-NAZAIRE (44)
24/05: La Maroquinerie – PARIS (75)

facebook.com/robertlemagnifiqueofficial


Fast Forward Holophonics