Fields, le nouvel Ep de NOKE


Transe ou Abandon, on pourrait hésiter à l’écoute de l’Ep de Fields ou simplement imaginer que les deux ne sont pas contradictoires. Noke brise rapidement la glace après les premières secondes de The North Frontier c’est une avalanche de textures douces que l’on pourrait croiser dans une forêt en approchant un torrent, mais cette musique s’agrémente très rapidement de beats plus improbable dans un bois aussi magique soit-il, on imagine rapidement nos mains se balader sur un handpan.

Ses sons qu’il a enregistrés aussi bien dans la jungle urbaine qu’en pleine nature ne s’éloignent jamais bien loin des sonorités plus numériques.
C’est la rencontre de deux mondes que tout pourrait opposer avec en ligne de mire une apothéose sonore au service d’une certaine nonchalance nous permettant de profiter du moment présent.

C’est avec Victoire que sa musique se dévoile un peu plus, des textures plus affûtés et des vagues électro plus massives.

La répétition, la boucle, et un portamento imposant dans l’ouverture du titre La Vierge donne à ce titre un petit air intriguant, on avance avec lui et on délaisse quelques temps avec les dernières secondes où ce pitch sortira à nouveau de l’ombre. C’est le titre à écouter en boucle!

Une fois encore des textures étonnantes viennent lancer Lumière Solaire, on s’imagine dans un bâtiment proche d’une voie de circulation, admirant le paysage avec le son dans les oreilles et profitant de la grande luminosité de ce titre qui réserve de très belles surprises dans les deux dernières minutes.

De lourdes basses, une nappe d’infini, si on avait imaginé une bande originale pour entrer en transe ce serait sans hésiter Elevation, ça frappe fort et riche en émotions.

Son inspiration ou plutôt la source de cette passion pour la musique qu’il sait rendre unique, Noke l’a trouvé dans les bacs à disques de son père au début des années 2000, Nuyorican Soûl, Mount Kimbie, ainsi que des artistes tels que Nicolas Jaar et Superpoze ont laissé leur marque.

Et comme on aime aussi beaucoup quand la musique déclenche des images, sachez que la pochette de l’EP Fields est une création originale d’une artiste américaine basée à Portland, Song Kang.

Cet EP est disponible dès le 2 Mars 2018, plus que quelques instants de patience avant la découverte de cet incroyable EP.

Soutenir Framasoft