Almost Visible Orchestra, nouvel album de Noiserv, musique ou poésie mélodique


NOISERV sort son nouvel album « A.V.I » le 30 octobre chez naïve!

Almost Visible Orchestra.

Cet album respire la poésie dès les premiers instants, et cet univers sublime continue de nous émerveiller tout au long de l’album.

Et en parlant d’émerveillement, et pour entrer directement dans l’album, ne passez pas à  côté du très beau titre « I was trying to sleep when everyone woke up », sorte de rêve éveillé qui sur une mélodie feutrée teintée de cliquetis mélodieux nous porte vers un univers presque enfantin!

NOISERV c’est le projet solo de David Santos, originaire de Lisbonne et issu d’une famille d’amoureux de la musique avec un père musicien amateur qui va lui apprendre ses premiers accords sur la guitare de famille, pour le reste c’est en autodidacte qu’il avance.

Un parcours musical qui tourne aussi de plusieurs groupes de musique au lycée avant de créer à  22 ans Noiserv (en parallèle de son métier d’ingénieur informaticien).

Il résume assez bien son projet:

« Noiserv est ma façon de ressentir le monde, ma façon d’exprimer mes sentiments. Pour résumer, c’est moi si j’étais une chanson »

Il écrit seul, créé aussi des vidéo et enregistre, même sur scène il est accompagné uniquement de ses instruments.

Et vous savez quoi? Et bien cette autonomie fait de lui un artiste talentueux, et surprenant même tant cet album est travaillé.

2008 c’est un succès critique à  la sortie de son premier album « One hundred miles from Thoughtlessness » au Portugal, un album suivi d’un EP « A day in the day of the days », puis d’un autre « Bullets on parade » qui sortira sur le label écossais Autumn Ferment.

Noiserv est aussi derrière la bande originale de « José & Pilar », un film sur le prix Nobel de littérature José Saramango réalisé par Miguel Gonçalves Mendes.

Ce nouvel album est déjà  apparu au Portugal en 2013, Almost Visible Orchestra , ces deux albums sont vendus à  plus de 15000 exemplaires au Portugal sans aucune aide extérieure, et en écoutant sa musique on se dit que évidemment le chemin du succès n’est pas terminé!

On retrouve aussi Noiserv en live sur de nombreuses scènes, des salles, festivals et même des scènes partagés avec Arcade Fire ou encore Portishead.

Un projet solo c’est à  la fois excitant et sans doute effrayant, pourtant comme il semble l’annonce avec son titre « i’m not afraid of what i can’t do », il faut se poser, avancer…

Les titres de cet albums tournent tous autour de mélodies plutôt posées, on aime beaucoup sa façon d’utiliser des samples répétitifs, des boucles qui s’agrémentent tout au long de ses titres de nouveaux sons qui lui permettent de nous faire plonger tête baissée dans différents univers tous poétiques.

noiserv-avo-hebdoblog

On vous disait qu’il réalise tout, c’est aussi le cas pour les visuels dont celui-ci qui pourra se transformer en jeu puisque la pochette ressemblera à  ça:

avo-noiserv

Quand la poésie devient un jeu…


Fast Forward Holophonics