Air Balloons Also Rise, l’album hors série de EXTRA PEKOE AND THE BARFLY DRUMMERS


28 octobre 2014, une belle journée ensoleillée et me voilà  les écouteurs sur les oreilles à  l’abri de quelques arbres pour écouter le nouvel album de EXTRA PEKOE AND THE BARFLY DRUMMERS bien au calme, certainement pour en savourer toutes les subtilités!

Et quelle bonne idée! Car tout au long de ces 22 pistes dont je viens de me délecter, on en découvre des sons au détour de chaque titre, des sons et des surprises, de l’étonnement et de l’émerveillement même car c’est tellement incroyable d’utiliser autant de samples pour créer une histoire, une mélodie…

extra-pekoe-and-th-barfly-drummers_air-balloons-also-rise

Le plus étonnant c’est de découvrir cet esprit de téléportation d’un univers à  l’autre, on saute d’une univers à  l’autre sans sommation, et si les scientifiques ont encore bien du mal à  maîtriser ce déplacement et bien Greogory Lodé (THE BARFLY DRUMMERS) et Mathieu Adamski (Extra Pekoe en solo, en duo Two left ears et quatuor THE BARFLY DRUMMERS) accompagnés par Cedric Bénard et René Arnault, le maîtrise parfaitement, Attention ça déménage.

Ce beau projet collaboratif a une histoire qui commence certainement il y a 8 ans alors que Gregory et Mathieu aidés par un ampli de 15 watts et de GarageBand en guise de séquenceur samplent Debussy, Magma ou encore Elbin Jones et enregistrent les instruments de Gregory (Balafon, mini-accordéon, sanza et bien d’autres…), s’en suit d’autres projets avant les retrouvailles pour monter avec un équipement plus évolué et surtout deux autres noms (Cedric Bénard et René Arnault) The Barfly Drummers et surtout un album éponyme en octobre 2013 (toujours disponible sur Bandcamp).

Un an plus tard, aujourd’hui, débarque pour notre plus grand plaisir Air Balloons Also Rise.

Alors je vous parlais de téléportation, je me suis peut-être laissé emporter mais cette fois on part quand même en voyage très très haut pour découvrir le monde.

Un album énergique à  souhaits, avec lequel on fait un tour du monde et même plus puisque l’on frôle parfois le voyage intergalactique.

Du vieux continent en passant par l’Amérique ou encore l’Afrique ou même l’Asie, ce voyage qui finalement ne résout pas cette énigme musicale et artistique appelle certainement une suite.

On le verra comme un OVNI dans le paysage musical de la musique expérimentale, la surprise est de mise à  chaque détour de note, mais une chose est certaine, chaque titre est un morceau du puzzle, quand au nombre de pièces on ne sait pas vraiment!

Cet album est aussi l’occasion de découvrir sur quelques titres « Mike Ladd », rappeur, spoken wordiste et producteur de musique électronique de NYC.

Et comme la musique appelle forcément des images, voici ce que l’on aurait pu dessiner en l’écoutant:

On commence avec l’entrée fracassante d’un Aéronaute considéré ici comme le personnage le plus important! We blow daily Heroes Intro donne le ton!

Cahin caha Cannibal (feat Mike Ladd) nous place au centre d’une table de ping pong sur laquelle rebondissent les balles et les notes en fond sonore de ce premier chant de l’album !

Bali Star Caravelle est là  aussi une belle invitation au voyage, et à  l’écoute de ce titre nul doute que vous aurez le temps de penser à  ce que vous ferez en arrivant.

Big white glasses – No hard on est certainement un des titres les plus étonnants, une question, une réponse on ne peut plus claire.

Tesla Enamorado, le titre en noir et blanc de l’album qui met en avant une mélodie entraînante sur un fond de son très spatial!

Nouveau paysage avec bloom bling bitch languors qui est le titre qui va nous donner la force de continuer le voyage jusqu’en Afrique avec Big beast braconnage qui pour le coup se démarque beaucoup de tout l’album avec un son presque trop parfait (mais pas d’inquiétude, après quelques secondes le naturel électro revient au galop).

L’hallali nous invite dans dans un autre univers pas si loin du braconnage mais nul doute que les cerfs seront sauvés, les chasseurs n’ont pas l’air en forme!

Minute! ne m’a pas tellement surpris, on observe le soleil sans jamais faire attention à  ce son électrique qui s’en dégage, aujourd’hui en y prêtant un peu plus attention on le découvre…

On passe à  Popcorn! Friandises! Farwest Anthem 77 B.C (forgotten theme) pour faire une pause et on plonge directement dans un univers psychédélique avec un chamaan en guise de chef d’orchestre pour « Pacotilles »

Poulaga Poursuite se déroule au centre d’une grand ville, dans laquelle les forces de l’ordre semble équipée de flingues électroniques, on est sauvés!

On est tombé amoureux d’un titre, Golden Organ2550! du nom du célèbre clavier électronique Antonelli, ça c’est le coté nostalgique…

Zephir Baudruches, juste le temps de gonfler un ballon et voilà  le titre déjà  terminé!

On ne pouvait évidemment pas passer à  coté du titre qui donne son nom à  cet album, Air Balloons Also Rise, et qui est le titre le plus construit ou plutôt le plus fluide… Il résume à  lui tout seul l’univers de cet album, un univers pluriel.

Mais celui qui nous reste en tête et qui n’a pas été effacé par les derniers titres c’est bien Railway…phosphor!, le titre le plus efficace et la montée en puissance la plus douce qui soit, certainement de quoi nous inspirer pour le reste du temps…

Pourquoi Noire La Nuit…? nous plonge dans un état plutôt mélancolique, on sait que le ballon va bientôt retourner à  terre, et c’est avec beaucoup de tristesse que l’on va laisser cet album. Un titre qui s’affiche dans le ciel en guise de court métrage étoilé que l’on observerait depuis un feu de camp…

Les frissons sont aussi au rendez-vous avec le très glacial et symphonique Napalm Jacques

On termine en apothéose avec un vrai feu d’artifice, des crépitements qui nous redonne le sourire et qui donne envie de refaire un tour avec eux, Fuochi Di Artificio Bambino, là  aussi on fait face à  la nostalgie de l’enfance avec un tour dans un lieu où la fête est toujours au rendez-vous, un tour de carrousel, du jeu… Un dernier titre qui sert de bouquet final à  ce très bon moment que l’on vient de passer, une heure de découverte et d’étonnement, une heure de liberté!

Un album disponible sur LAYBELL depuis aujourd’hui à  découvrir sans attendre sur extrapekoeandthebarflydrummers.com/

RELEASE PARTY LE 21 NOVEMBRE avec MIKE LADD & SHIKO SHIKO au CHINOIS de MONTREUIL(93)

Soutenir Framasoft