A-WA, musique électro addictive et chants traditionnels yéménites


En ouvrant l’EP HABIB GALBI de A-WA , c’est la surprise, je ne m’attendais pas à  découvrir des chants traditionnels yéménites, mais ces chants n’étaient pas seul, accompagnés par un mélange addictif de hip-hop, de folk araba et d’électro.

A-WA c’est trois soeurs, et leur premier single « Habib Galbi » est déjà  un grand succès sur youtube.

Avec A-Wa (qui se prononce ay-wa) une fois n’est pas coutume le Proche-Orient nous présente ce qu’il fait de plus beau en matière de musique.

Un projet magnifique qui s’installe au croisement d’une tradition orale yéménite et d’une pop urbaine arabisante tout à  fait fascinante.

a-wa-habib-galbi

Les sœurs Haim, Tair, Liron et Tagel sont originaire d’un petit village de la vallée d’Arava, entre Sinaï, Arabie Saoudite et Jordanie, les racines de la familles viennent du Yémen.

C’est leur fascination pour la magie vocale des chansons folklorique de leur terre originelle qui a poussé les trois filles à  y associer des ingrédients plus contemporain avec un keytar, une batterie et des samples, et même une basse.

Et loin d’un résultat qui aurait pu tomber dans le kitsch, ici c’est à  la fois rafraîchissant et surtout dédiés à  faire trembler les salles!

Un EP fait d’histoires d’amour mais aussi des chansons contestataires empruntées en partie au répertoire de l’artiste Shlomo Moga’a (année 60).

Aussi bien au diapason qu’en canon, les trois soeur déclame leurs textes dans le dialecte arabe yéménite des ancêtres.

Cet EP signe le début d’un projet d’album qui verra le jour au printemps 2016.

Le premier EP enregistré au studio de Tamir Muskat sortira le 6 novembre 2015.

Un EP sur lequel vous retrouverez des remix dont celui-ci.

A-WA – Habib Galbi (P.A.F.F. Remix)

Vous aimez la musique, vous aimez danser et vous déhancher? Ne ratez pas le prochain concert de A-WA à  Paris le 11/11 au Petit bain.


Fast Forward Holophonics