Written in scars, nouvel album séduisant de Jack Savoretti


Ah qu’il est charmeur Jack Savoretti avec sa musique pop teinté de folk, son coté charmeur lui vient aussi certainement de l’idée qu’il se fait de la musique, mais surtout de ses textes qui sont de véritables poèmes que l’on écoute avec attention et enthousiasme.

Written in scars qui sortira le 23 octobre 2015 n’est pas son premier album,

Jack_Savoretti_Written_In_Scars

Ses poèmes il les écrivait, mais c’est avec la guitare offerte par sa mère qu’il commença à  mettre en musique ses textes, et c’est en 2007 que l’on pouvait découvrir « Between The Mind » son premier album.

Depuis il y en a eu d’autres, aujourd’hui pour Written in scars on découvre une musique très recherchées, et surtout on apprécie beaucoup les rythmiques choisies à  la base de chacune de ses compositions.

C’est un documentaire sur Paul Simon dans lequel il a découvert que celui-ci commençait toutes ses chansons par le choix d’un rythme qui l’a décidé à  faire la même chose, et le résultat est bel et bien là , un album bien différent avec toujours de très beaux textes mais surtout des rythmes pour les transporter.

Le groove terriblement contagieux de « Back to me » qui vient ouvrir l’album nous annonce la couleur, un album qui fait place à  la mélancolie, sur ce titre plus particulièrement c’est sa voix qui lui fait place, un timbre rauque et sensuel rehaussé par la mélodie au piano, juste beau!

Le titre « Home » je vous le laisse découvrir à  travers ce clip incroyable dans lequel sa musique sonne beaucoup plus pop électro acoustique, ici le texte évoque un sentiment amoureux.

Written in scars c’est certainement le plus beau mariage qui soit entre pop et folk, on y découvre même des intonations soul (façon Joe Cocker ».

Une alternance de rythmiques que l’on croise dans bien des titres de l’album, on se fait porter par un son acoustique avant de plonger dans un univers beaucoup plus énergique et parfois mélancolique.

Tie me down c’est le côté western de cet album qui colle bien à  l’image de la guitare folk!

Avec Broken Glass, il nous offre une belle ballade mid-tempo, une ballade qui nous emporte avec de discrètes cordes classiques vers un univers unique selon Jack Savoretti « Elle parle de prendre ses responsabilités, à  l’instar d’un grand nombre de titre de l’album. La plupart traite de combats, du fait de surmonter des épreuves, de sortir des conflits, de poings levés… »

Un album avec des textes aussi bien descriptifs qu’introspectifs, des textes qu’il laisse venir.

Sur cet album on retrouve aussi une très belle reprise de Bob Dylan avec « Nobody ‘cept you« , certainement un hommage à  cette chanson qui selon lui à  pu lui sauver la vie et surtout sa carrière musicale.

Cette chanson à  réellement sauvé ma vie, lance-t’il. J’étais à  Santa Monica au studio de Jackson Browne pour réaliser Harder Than Easy, mon deuxième album, quand quelqu’un m’a fait écouter un bootleg de Dylan. A l’époque, je pensais sérieusement à  abandonner la musique, mais cette chanson m’a poussé à  continuer »

.

Un album où le son folk n’est jamais très loin, mais on parle aussi d’un son pop plus audacieux sur certaine titres dont « The Hunger« , « The other side of love » ou encore « Don’t Mind Me »

« The other side of love » est un des titres les plus incroyables de l’album, avec son break beat de batterie et ses cordes réconfortantes qui nous pousseraient presque à  lui coller une étiquette plus trip hop, un très bon choix pour parler du côté obscur de l’amour, celui-là  même que l’on ne célèbre jamais à  la saint valentin!

Un album à  écouter librement, des textes qui se penchent sur les sentiments humains, et une musique très accrocheuse qui font que l’on tombe rapidement sous le charme de Jack Savoretti et de ce nouvel album.

Soutenir Framasoft