Nina Johansson – One step too low


Nina Johansson est née à Kalmar, en Suède, une petite ville en bordure du détroit de la mer Baltique, c’est à Paris qu’elle va développer ses rencontres et surtout se lancer réellement dans la musique en prêtant sa voix à diverses formations sans cesser de créer pour elle!

Et c’est sa musique que l’on vous présente aujourd’hui, vous allez le découvrir si vous ne la connaissez pas encore, ce son très particulier vous fera frissonner, une atmosphère unique se dégage de ces mélodies qui transpirent la mélancolie nordique, une sorte de respiration saccadée et solitaire qui tente de raisonner toujours plus loin.


Nina Johansson
a remporté le Prix de la création aux Ailes de Montmartre, et c’est là qu’elle rencontre David Assaraf qui co-réalise son premier EP avec Thibaut Javoy.

C’est un univers très brumeux et carrément envoûtant dans lequel s’entrechoquent les pianos métalliques et des envolées de mélodies très texturées et profondes, cette musique est agrémentée de rythmiques totalement déchirantes qui font de ce monde musical un écrin pour sa voix douce et puissante portée par des violons qui semblent s’étirer jusqu’à l’horizon.

Sa musique se nourrie de bien des univers, de Radiohead à Porishead, de Tina turner à Neil Youg, mais le résultat est là unique et inimitable.

Son premier EP est sortie en avril 2017, et aujourd’hui je vous propose de découvrir le clip One Step Too Low réalisé par Fanny Castaing.

A vingt-deux ans, on découvre une artiste heureuse et souriante qui s’inspire de ce monde sans secousse dans lequel elle a grandi.
Un univers intriguant mais heureux à découvrir sans attendre!

Nina Johansson – One step too low


On est samedi, c’est la tombée de la nuit, elle enfile une robe noire et doit rejoindre des amis, ferme son appartement, ouvre la porte de la cour…
Elle ne rejoindra pas ses amis ce soir là.
Son insouciance et sa légèreté sont mortes dans la cour de l’immeuble.

Soutenir Framasoft