« Elastikanimal », quand le piano écrit la poésie


Le piano, ces notes blanches ou noires, cette sonorité si particulière qui permet à cet instrument de se placer au centre d’un album tel la colonne vertébrale d’un projet unique aussi minimaliste qu’expressif.

Elastikanimal

Ce nouvel album c’est celui du pianiste Palois Franck Marquehosse qui avec Elastikanimal fait de chaque note un évènement hors du temps.

Un univers très cinématographique et très contemporain qui si il nous fera voyager en classe romantique n’empêchera personne d’associer chaque instant avec des émotions bien particulières.

Moinho étire, superpose, mélange les notes pour nous captiver longuement, et ce piano qui nous ouvre les portes invite petit à petit un quatuor à cordes avec contrebasse et où vibraphone et marimba viennent faire grandir un peu plus les solos de piano.

On doit ce petit plus au musicien Stéphane Garin (Ensemble 0…).

C’est assez simple de définir cette musique comme juste belle à contempler, mais après tout quoi de plus intense que quelques notes bien choisies telles les lettres alignées plus ou moins uniformément pour former une magnifique poésie et ici une partition.

Son premier album Baltika avait conquis bien du monde, nul doute que ce nouvel opus qui tire son nom du d’Edith Azam, « Du pop corn dans la tête » rencontrera un succès à sa mesure.

Derrière cet album aux titres parfois évocateurs, l’auditeur reste libre, totalement libre d’interpréter ce qu’il entend, ce qu’il voit, alors pour une fois on ne s’attardera pas à vous donner nos impressions avec trop de précisions.

Il y a ce petit truc propre à cet album et que l’on retrouve dans la plupart des morceaux, c’est cette mélodie de quelques notes en boucle qui est agrémentée par d’autres fantaisies qui viennent étoffer l’ensemble.

On ne se lasse pas d’écouter un tel album, et on vous le recommande les yeux fermés avec en tête toujours de très belles images dessinées au piano par Moinho.

Une expérience unique à vivre dès le mois de mai, sortie numérique chez 1631 Recordings le 12/05

Mention spéciale au titre Les Lointains qui est certainement le titre le plus original de cet album, on aime cette petite note répétitive qui porte cette mélodie très haut…

Josef
The Keys
Elastikanimal
Entre – Deux
Les Lointains
Le Chien Jaune
Fiahr
Les Ondes
Cairn


Soutenir Framasoft