Voiture vs Transport public: 1 – 0


Alors que les pouvoirs publics, enfin les responsables politiques avec chauffeurs (donc n’empruntant jamais les transports en communs ou très rarement) nous font presque verser une larme pour l’environnement à  chaque fois que l’on monte dans une voiture 5 places pour n’utiliser que celle d’avant gauche (c’est plus simple pour piloter), alors que d’autres souhaitent voir monter le prix des contraventions pour le stationnement dans la capitale, ou que d’autres encore imaginent une planète sans voiture ou des entrées de villes à  péage il serait grand temps de réfléchir avant de déblatérer des conneries dans tous les médias qui eux aussi oublient de poser les bonnes questions.

transport

photo tenerife

Responsable politique (RP):
Nous devrions faire payer l’entrée des villes aux voitures pour limiter la circulation.
Médias (M):
Ne pensez vous pas qu’avant d’instaurer un péage à  l’entrée des villes il serait bien utile de mettre en place des transports en communs, des transports proposant des trajets réguliers?

RP: Nous devrions même interdire la circulation des véhicules en ville
M: Avant de l’interdire avez vous prévus de proposer des transports en communs 7J/7 et 24h/24, il est aujourd’hui compliqué de se déplacer à  une heure tardive.

RP:On doit garder un prix des carburants élevé pour inciter les gens à  prendre les transports en communs.
M: Pour inciter les gens à  ne plus prendre leurs véhicules ne pensez vous pas que vous devriez agir en développant les transports en communs plutôt que d’en parler sans jamais rien faire sauf en inventer des nouvelles taxes?

En fait on remarque que les transports en communs sont de plus en plus disponibles là  où ils sont rentables, on va donc à  l’opposé de ce qu’il faudrait faire.

Pourquoi les transports en communs ne sont pas toujours rentables?

Parfois on propose une mauvaise offre pour que les usagers se détournent et pour qu’ensuite on ferme une ligne qui n’est pas assez rentable.

C’est comme cela que l’on voit apparaitre des trajets aller/retour mais ne s’arrêtant pas aux mêmes gares, ou arrêt le matin et le soir. Le matin il est donc possible de se rendre en ville en transport, mais le soir on ne peut plus en sortir! (sans doute la raison qui fait que je prend ma voiture)

à‰videmment si le but était de développer les transports en limitant la circulation des véhicules personnels voici ce que l’on ferait:

  • Ouverture de transports en communs sur la totalité des grands axes
  • Ouverture plus large des transports (train, métro, bus, vélo…) qui sont trop souvent invisible à  une heure tardive ou matinale.
  • Mise en place de hub d’interconnexion, il faut souvent plusieurs heures pour faire un trajet en transports en communs alors qu’il quelques dizaines de minutes en voitures (logique hein!), oui souvent il faut se rendre au centre ville pour repartir en périphérie, alors qu’un périphérique réservé aux transport en communs serait bien utile.
  • En fait je pense quand j’entends ces idées faites uniquement de taxes en tout genre, que le seul but est bien de remplir des caisses et non de développer le transport!

    Avant de taxer, il faudrait proposer des offres acceptables pour voir les automobilistes se détourneront vers ce nouveau mode de transport.

    Petit exemple personnel: Quand on voit qu’il faut deux fois plus de temps en transport qu’en voiture, le calcul est vite fait, si une ligne de bus était disponible en empruntant la même route que les centaines de véhicules qui l’empruntent tous les matins, on dépasserait à  peine le temps de trajet en voiture en comptant les arrêt, preuve que les possibilités sont là  il ne reste plus qu’à  les mettre en place.

    Oui le respect de l’environnement, la fin des voitures en ville a un prix, mais si jamais personne ne veut le payer, on n’est pas prêt d’y arriver.

    Je ne vais pas vous faire le détail de ma situation qui n’a rien d’exceptionnel, mais je vais vous donner un exemple de ce que serait mon déplacement:

    Direction la gare en voiture (seul moyen de transport)
    Trajet en train
    Première ligne de métro
    Deuxième ligne de métro
    Ligne de bus pour me rendre en périphérie à  l’arrivée.

    Et voilà  qu’après la voiture, le trajet en train, le métro et ses changements, puis la ligne de bus, sans compter le fait qu’il faut attendre l’arrivée d’un bus, j’ai déjà  fait 2 aller retour départ/arrivée en voiture.

    Pas logique et pourtant c’est bien la réalité, comme beaucoup d’utilisateur de véhicule, je constate tous les jours le développement de nouveaux périphériques, le développement de nouvelles routes, et je n’aperçois jamais de nouvelles lignes de transports en communs, bizarre quand on sait que le développement de nouveaux transports permettrait en plus de ne pas construire de nouvelles routes.


    Fast Forward Holophonics