THE RELATIVES – THE ELECTRIC WORD


C’est plutôt étonnant de découvrir ce groupe qui a enregistré quelques 45 tours dans les années 70/80 aujourd’hui avec un nouvel album!

Et oui le temps passe, mais ce trio vocal gospel soul psyché n’a rien perdu de son talent!

The Relatives revient donc 30 ans plus tard avec un album « The Electric Word ».

TheRelatives-TheElectricWord

Ne vous arrêtez pas sur le mot « Gospel » avant de vous faire une idée de ce que vous allez entendre, car c’est plus qu’étonnant comme musique c’est aussi assez inclassable même si on y colle volontiers l’étiquette Gospel Funk ou mêle Gospel soul psyché, mais bien plus que tout ça ce trio formé en 1970 par le chanteur de gospel vétéran de Dallas le Révérend Gean West et son frère Tommie a une musique qui sert certainement de pont pour passer entre le Gospel traditionnel, la Soul et le Psychédélique.

Leurs trois singles enregistrés au début des années 1970 sont restés plutôt confidentiel avant de réapparaître sur « Don’t Let Me Fall » sortie en 2009, c’est d’ailleurs la sortie de cette anthologie qui pousse The Relatives à  se reformer et à  se lancer dans l’aventure d’un nouvel album.

C’est sur le label Yep Roc qu’a été enregistré et produit The Electric Word, à  Austin (Texas) par Jim Eno de Spoon.

The Relatives sont issus de la même fervente tradition Pentecôtiste que des personnalités comme Elder Utah Smith. Dans les années 1950 et 60, la famille de l’Ouest était impliquée dans le Gospel de Dallas et hébérgeait souvent des musiciens de passage, comme une jeune Aretha Franklin, The Staple Singers, Lou Rawls, et Révérend O.V Wright.

Leur aventure est réellement relancée en 2009 quand Zack Ernst, fondateur du groupe Black Joe Lewis retrouve les anciens membres de The Relatives dans l’église où ils officient et leur propose de refaire de la musique.

C’est à  la suite du très grand succès au continental Club à  Austin en 2009 qu’ils vont sillonner de nombreux festivals, dont un excellent concert à  Cognac Blues Passion en 2010 (pour un set de reprises d’originaux avec une chorale de 30 personnes), puis à  Splendour in the Grass en Australie et des shows remarqués au Bonnaroo, ACL Fest et lincoln center de New York…

Le retour en studio se fait avec JIM ENO (SPOON) qui produit ce premier album The Electric Word qui sera très vite signé sur l’excellent label YEP ROC Records (Fuijiya & Miyagi, fleshtones, Rev Horton Heat…)

Avant de découvrir l’album qui ne manquera pas de vous étonner, place au titre We need Love!

Rendez-vous le 25 mars pour la sortie de l’album!

www.therelativesgospel.com


Soutenir Framasoft