Pour un contrôle parental efficace, quelques conseils


J’ai déjà  parlé à  de nombreuses reprise du contrôle parental, mais aujourd’hui je vous propose des solutions concrètes et efficaces.

Certes on ne peut pas dire qu’Internet représente le mal en personne, mais pour les plus jeunes internautes il est incontestablement utile de surveiller un minimum l’utilisation du web.

Précision importante, selon l’observatoire Kidexpo 2008, 1 enfant (de 11-12 ans) sur 4 dispose aujourd’hui de son propre ordinateur, et utilise internet quotidiennement sans surveillance ou au moins sans présence des parents.

Alors oui, internet est une source (inépuisable?) d’informations et de connaissance, un média interactif qui forcément permet de se promener de lien en lien (c’est bien là  la base du web).

Mais voilà  il peut arriver que les enfants tombent sur des contenus non appropriés.

J’ai déjà  listé dans un précédent billet ces règles simple et efficace mais sans doute trop peu mise en oeuvre par les parents.

Vous pensez bien que si les enfants croisent un avertissement leur demandant de ne pas cliquer ils prendront un malin plaisir à  aller plus loin, c’est humain.

parental

Ainsi, Fréderic Guy, Expert de la sécurité informatique chez Trend Micro, préconise 6 règles d’or, pour assurer un contrôle parental efficace :

1. Définir les plages horaires d’utilisation du PC et de la connexion internet pour chacun des enfants. Afin de contrôler la durée et la fréquence d’utilisation du PC par type d’utilisateur

2. Définir une liste blanche de sites accessibles
Afin de limiter l’accès des enfants à  des sites adaptés

3. Apprendre à  l’enfant à  ne jamais cliquer sur un lien reçu par mail ou messagerie instantanée, mais recopier l’URL dans la barre de navigation
Afin d’éviter le téléchargement de virus à  son insu

4. Paramétrer le logiciel de protection pour empêcher certaines informations sensibles de sortir du PC : adresse, numéro de téléphone, …
Afin de limiter l’exposition de l’enfant aux  » prédateurs  » potentiels

5. De la même manière que dans la vie courante,  » on ne parle pas aux inconnus « , leur recommander d’ignorer les propositions de contact venant de personnes qu’ils n’ont jamais rencontrées
Afin d’éviter le contact avec des  » prédateurs  » potentiels

6. Enfin, le plus simple, mais peut être le plus efficace de tous : installer l’ordinateur dans une pièce commune.

Evidemment le moyen le plus simple c’est d’installer un logiciel qui prend en charge les 5 premières indications (la sixième étant à  la charge des parents qui doivent installer l’ordinateur dans une pièce commune).

Certains anti virus ou « Suite de sécurité » propose ces protections, à  vous de voir.

Par ailleurs j’ai entre les mains une version d’Internet Security Pro 2010 que je teste pendant quelques jours avant de vous parler des fonctionnalités qu’il propose.

Au final si il ne faut pas avoir peur d’internet il faut bien comprendre que comme dans la rue vous ne laisseriez pas vos enfants entrer dans toutes les boutiques ou ouvrir toutes les portes, un ordinateur est aussi un lieu où il doit y avoir des règles.


Fast Forward Holophonics