Piercing de Viviana Lysyj, la séxualité à  tous les âges…


Aborder le sexe d’une façon originale n’est sans doute pas chose aisé, pourtant il n’y a sans doute pas d’âge pour se poser des questions ou s’étonner.

Pircing de Viviana Lysyj entre dans le vif du sujet en s’intéressant à  la vie d’une famille de Buenos Aires sous un angle assez humoristique et surtout ironique.

On passe donc d’une histoire à  l’autre, ou plutôt de la vie d’un personnage à  un autre. La plus jeune qui semble profondément intrigué par le baiser, le premier baiser qu’elle n’imagine pas débarquer en un instant au détour du cabinet d’un docteur de poupée mais c’est l’histoire qui nous dira ce qu’il en est.

On croise aussi la grande sœur qui est en âge de découvrir la sexualité avec son petit ami et qui semble oublier le monde qui l’entoure. Les plus jeunes sont évidemment accompagnés du reste de la famille qui n’est pas en reste avec le sexe et les histoires qui tournent autour, une même quarantenaire en pleine crise puisqu’il n’y a pas d’âge, une crise qui mène à  l’aventure d’une nuit certainement pour oublier l’espace d’un instant un mari qui la trompe.

Et comme une famille ne se limite pas aux parents et aux enfants, on pourra rapidement élargir le cercle pour découvrir une galerie de portrait tournant de plus ou moins prêt autour du sexe avec les tantes, après tout une question importante qui vient compléter la vie quotidienne des argentins et de cette famille en particulier.

Si on se demande bien de quoi sera fait un roman dont le sexe semble au centre de toutes les attentions, on ressort de se livre avec une vision des personnages plutôt attachante, une famille sans doute pas si éloignée de toutes les familles moderne, une famille qui traverse la vie en profitant, en essayant, en découvrant, et surtout en se questionnant, la vie quoi !


Fast Forward Holophonics