Pas d’accord avec Karl Lagerfeld et je préfère les grosses à …

11Oct - by Hebdoblog - 1 - In Hebdo vrac

A mon avis si on est en photo dans un magazine ou sur des panneaux 4×5 on a quand même l’air moins con en étant gros ou en ne ressemblant pas à  un “cadavre” bien habillé qu’en étant mal fringué avec un gilet Jaune!

Conclusion je préfère voir une grosse sur un podium qu’un gars en gilet jaune!

Bon là  c’est mon avis, je ne suis ni en gilet jaune, ni gros (pas encore 😉 ) mais si je devais choisir je ne porterais pas de gilet jaune…

Oui je compare ce qui n’est pas comparable et c’est tant mieux!

frites
photo malias

Il y a toujours des gars, des idiots ou encore des gens même intelligents (ben oui!) pour penser que les gros sont tous devant leur télévision en train de s’empifrer de chips pendant qu’ils critiquent les cadavres (comprenez les mannequins devenus anorexiques pour garder leur job) qui défilent pour des grands couturiers.

Tout cela pour dire que “le rêve et l’illusion” que tentent de nous vendre les magazines ou les couturiers ressemblent plus à  un cauchemar ou un film d’horreur dans lequel on à  l’impression de croiser des morts vivants qui vacillent sur des podiums pour présenter des guenilles qui camouflent un squelette presque apparent sous la mince couche de peau qui tente de survivre.

Alors oui, le rêve a ces limites, mais on est certains qu’un jour tout cela changera, avec une autre génération de couturiers et de responsable de magazine de mode, une génération de gars qui regardent le monde en face, celui dans lequel les femmes ne pèsent pas toutes 40Kg (guenilles comprises).

Je dis ça suite à  l’article croisé sur focus.de, un article intéressant même si très léger (pas autant que les mannequins remarque!).

Finalement entre grosse et transparente, il y a une limite que les couturiers ne comprendront semble t’il jamais… Si avoir une corpulence normale (le contraire de trop de mannequin) c’est être grosse on peut affirmer aujourd’hui que les couturiers sont en total décalage avec celles ou ceux pour qui ils pensent travailler et proposer du rêve!

Notons aussi que je ne critique pas les maigres hein! Pas de discrimination contrairement à  ceux qui pensent faire la mode.


One thought on “Pas d’accord avec Karl Lagerfeld et je préfère les grosses à …”

  1. Enfin une réaction intelligente, merci !

    Et oui, qu’est-ce qu’être “grosse” : pour K. L. peser plus de 45 kg pour 1,70 m certainement.

    C’est du racisme anti-gens “normaux” et anti-“gros”, et il y a certainement des mannequins anorexiques pour ne pas perdre leur boulot et qui parfois en meurent qui aimeraient regarder la télé en bouffant des chips…C’est la dictature de la maigreur, car ce n’est pas de minceur qu’il s’agit ici quand on les regarde, mais de maigreur, on aurait presque envie de leur donner un sandwich…

    Mais il y a que les gros, euh pardons les grosses (anti-“gros” et misogynie combinés), toutes hein, bien sûr, qui sont assez stupides pour s’empiffrer passivement devant la télé. Terrifiant et affligeant !

    Désolée, M. Lagerfeld, elles ne sont pas belles, irréelles certainement, mais pas belles, et elles ne font pas rêver les gens que j’estime avoir du goût. Leurs épaules sont saillantes, leurs genoux cagneux, leurs visages cadavériques… Je vais vraiment finir par croire que ces couturiers détestent les femmes, c’est pas possible…

    Et toujours les femmes vues comme des objets, voire des animaux, la violence des propos de Lagerfeld le prouvent bien, pour lui remplir les poches. Le rêve comme il dit…

    M. Lagerfeld, vous feriez mieux de la fermer ! Vos propos sont stupéfiants de bêtise et d’intolérance.

    Et je précise que je ne suis pas grosse, enfin pour Lagerfeld, si, puisque ma taille c’est 38.