Number Cruncher, pour croquer le temps


Que le temps passe vite, que le temps manque…
Qui n’a jamais parlé du temps qui défile soit trop vite soit trop lentement, et bien si vous êtes une personne qui croque la vie à pleine dent, sans doute croquez vous aussi le temps sans remord, après tout quand le temps passe vite c’est souvent bon signe, on est occupé.

Mais quelques instants d’ennui ne font jamais de mal pour le repos de l’esprit et de celui qui le porte.

Alors vous pouvez déléguer cette tache pas si ingrate à Number Cruncher qui croquera le temps à votre place.

C’est une nouvelle fois Mr Jones Watches qui nous propose un concept d’affichage très original pour un nouveau modèle en édition limitée.

Une montre qui en a dans le ventre, des chiffres les minutes, une montre qui ne décroche pas la lune mais les chiffres dans le ciel.

Imaginé par illustrateur et designer Onorio D’Epiro qui est fasciné par la création de personnages cette montre originale qui pourrait parfaitement trouver sa place dans un univers pour enfant a séduit en quelques instants les plus grands, vous pouvez découvrir son travail sur OnorioDepiro.com

Un très jolie montre affamé qui parcours les villes pour avaler les meilleures friandises qui ont ici une allure de chiffre et surtout d’horloge.

Les heures sont entre ses doigts tout là haut dans le ciel, pour les minutes c’est dans son estomac qu’elle se baladent au milieu de bien d’autres débris souvenirs de ses escapades.

L’explication de l’illustrateur que vous pouvez aussi découvrir dans la vidéo:

« Ma fascination pour les monstres et les créatures étranges et merveilleuses provient de mon imagination enfantine et de mon amour pour le design simple et audacieux.

J’avais déjà travaillé sur une collection qui combinait l’imagerie photographique avec mes illustrations – j’aime beaucoup le contraste entre les détails fins de la photographie et la couleur audacieuse du dessin.

Avec Number Cruncher, je voulais essayer de raconter une histoire en miniature – la montre est un cliché d’un récit et le spectateur ressent une gamme d’émotions pour le monstre dans son nouvel environnement.

L’idée que quelqu’un puisse porter cette petite créature déchaînée coincée dans une ville dans une montre me fait sourire »


Soutenir Framasoft