Mountain Jumper, le nouvel album par [dunkelbunt]


D’ici moins de 5 minutes vous serez debout pour écouter cet album, alors avant de continuer à  lire cette chronique, je vous propose de lancer le player du live de Cinnamon Girl, je vous invite ensuite à  découvrir le nouvel album, mais si vous préférez, n’hésitez pas à  lancer en parallèle le player avec les extraits du nouvel album sur soundcloud.

[dunkelbunt] c’est une multitude de sons qu’un artiste déguisé en magicien attrape pour donner vie à  une véritable symphonie universelle, et oui car toutes ces sonorités viennent des quatre coins de l’Europe et plus précisément de l’Europe de L’Est…

Aux commandes de [dunkelbunt] c’est Ulf Lindemann, il nous propose un véritable voyage sonore comme on les aime, et là  ne vous attendait à  rien de particulier sauf à  la surprise.

DB_MJ_Front_129x131.indd

Moderne, électro, basses appuyées et parties vocales étonnantes, il nous plonge véritablement dans des univers toujours étonnant, et pour commencer à  parler de l’album, je pense ici particulièrement à  « Star of the country down » qui est presque uniquement vocal avec en fond sonore l’avancée à  travers le continent américain…

L’aventure commence au début des années 2000 avec des expérimentations dans son studio de Vienne, il mixe musique électro, des samples de Swing, des thèmes gitans et traditionnels balkans, tout cela aux côtés d’artistes comme Parov Stelar ou encore Shantel, qu’on appelle ce genre musical « Electro Swing » ou « Balkan Beats », c’est certainement là  qu’il popularise cette musique si particulière.

Un nouvel album qui arrive après une belle aventure faite de Dj-sets et de nombreux live et aussi un tour du monde, une aventure que l’on retrouve comme un « écho » dans « Mountain Jumper » dans lequel le voyage a une place bien particulière, un voyage personnel mis en musique, chaque note devient une image, une carte postale des paysages traversés!

 » La musique électronique est la fondation sur laquelle les sons du monde sont tous assis. Je suis fasciné à  l’idée de créer une relation entre des sons que personne n’a jamais eu l’occasion d’entendre. Il y a ici divers éléments provenant d’une grande variété de styles musicaux, selon mes expériences durant mes voyages. Les sons naturels ont tous été enregistrés à  Hawaï ou en Espagne mais j’ai aussi ajouté des souvenirs musicaux de mon enfance comme ceux captés lors d’un voyage de boy-scout en Irlande et en Suède. « 

Pas besoin de l’écouter bien longtemps pour se rendre compte que l’âme de cet album vient des années pionnières des Etats-Unis, d’ailleurs c’est certainement là -bas lors de ses tournées en Amérique du nord que [dunkelbunt] importe la musique du  » Wild East  » aux USA  » Wild West « , le départ d’une rencontre et peut-être même d’un plongeon dans la country, le bluegrass, le banjo, la slide-guitar et autre fiddle qui ont laissé leurs marques dans cet album clairement magique.

On parlait de son, et bien plus que de la musique c’est album est une aventure sonore, une véritable expérience phonique.

Des sons venant de tous les côtés, des cultures locales mais aussi des sons plus électros, se crée une ambiance incroyable avec des basses monumentale pour bien marque tout ça!

 » Le continent américain me fascine et le fait que tant de gens provenant d’horizons si différents aient pu se retrouver tous ensemble sur une même terre si rapidement m’inspire beaucoup. C’est un melting-pot musical incroyable et pour moi le pays où les possibilités musicales sont infinies. Cela faisait des années que je gardais en tête l’idée d’utiliser ces styles musicaux comme le bluegrass le hillbilly et la country pour les mêler au prisme de la musique électronique « .

Une fusion de son que [dunkelbunt] maîtrise à  la perfection, en arrivant à  placer des sons qui paraîtrait improbable sur le papier.

 » En 2004, poussé par la curiosité, j’ai plié mes bagages, pris mon vélo et j’ai roulé le long du Danube jusqu’à  ce que j’atteigne la Mer Noire et Istanbul. C’est ainsi que j’ai pu pour la première fois m’immerger dans la culture et la société qui créait cette musique dont j’étais devenu un inconditionnel. « 

Pour la petite histoire, même si la musique représente un grand pas de ce que fait Ulf Lindemann, il est aussi passionné par les épices du monde entier, et il produit ses propres mélanges (que l’on a pu apprécier), un savoir faire acquis sur la route. Il excelle donc aussi bien dans le mélange des sons que dans le mix des épices, il commercialise aussi ses propres recettes.

Un véritable artiste donc qui nous fait découvrir le mot saveur en musique et en arôme… Merci [dunkelbunt].

http://dunkelbunt.tk
www.facebook.com/monsieur.dunkelbunt
www.soundcloud.com/dunkelbunt

Un jour prochain on découvrira aussi un livre photo consacré aux épices et même un CD pour enfants, on est impatient de découvrir tout ça.

Soutenir Framasoft