Make the girl dance – Everything Is Gonna Be OK In The End


Le titre annonce la couleur, vous devez aller jusqu’au bout de l’album pour le comprendre, en profiter, le savourer, et surtout y trouver votre musique favorite, celle que vous écouterez allongé sur votre lit, dans votre bagnole en tapant sur le volant, ou debout sur vos deux jambes en faisant subir le pire à  votre tête qui se balancera dans toutes les directions sans savoir pourquoi!

Si Make The Girl Dance c’est un truc de malade, alors oui JE SUIS MALADE!!!

Chose étonnante pour un album il est découpé en trois partie bien distinctes:

Make the girl dance SOFT

Cinq titres ou plutôt quatre fait de dialogues, on pourrait même se laisser emporter dans un film si on ne prenait pas garde, en même temps la musique c’est un peu fait pour nous emporter, ailleurs que notre train train quotidien, sinon autant écouter la radio!
Et comme voyage c’est vraiment réussi, c’est doux, soyeux, on ferme les yeux et si on décolle c’est pour attérir immédiatement sur un petit nuage,

Pour terminer cette partie SOFT, un petit interlude qui tranche clairement avec la partie suivante:

Make the girl dance POP

Cinq titres dont le second interlude, vous en connaissez déjà  certain, Broken toy boy depuis quelques jours, Kill me sortie au début de l’année 2010, Baby Baby Baby et son clip qui déshabille les filles.

Là  on est clairement dans le coté Pop de Make the girl dance, c’est beaucoup plus rythmé et clairement plus entraînant, on délaisse le doux nuage pour un dancefloor flashy et lumineux! On danse, on s’éclate ou alors on roule à  fond (enfin en roller car en voiture c’est interdit 😉 sauf dans les jeux vidéos…)

Make the girl dance HARD

Quatre titres qui viennent faire exploser cet album, une explosion savoureuse que l’on a toujours envie de garder en tête, c’est violent mais tellement succulent que l’on en redemande! Son saturé, guitare électrique, et rythme soutenu.

Le titre Glocken qui forcément ouvre avec des cloches vous propulse dans la quatrième dimension!
Rocker 33 est forcément plus rock, toujours un son étonnant, limite acide!
Wall of death qui était sorti il y a un an déjà  est aussi dans l’album, un titre beaucoup plus punk et je vous invite surtout à  regarder le clip si vous ne le connaissez pas encore.

Et comme un album sans bonus track ce n’est pas un album, un petit Tchiki Tchiki Tchiki vient conclure l’album!

Alors là  je ne classe pas du tout ce titre dans un style particulier, si la musique est clairement explosive elle nous catapulte sur scène dans le corps d’un chanteur danseur fou dansant un Tchiki Tchiki Tchiki, et franchement ne manquez ce titre sous aucun prétexte!

Alors si le but est de faire danser les filles c’est réussi, mais dans ce cas on est tous des filles car je vous confirme vous allez tous danser! Ben oui!

Bon et bien maintenant vous savez ce qu’il vous reste à  faire, courrez l’écouter.

Soutenir Framasoft