La guerre est déclarée, le 31 aout…


La Guerre est déclarée, heureusement pour nous un simple titre de film, mais une Guerre qui est vécu au quotidien par nombre de personnes, et comme je ne l’ai pas encore vu je suis là  seulement pour vous parler de la bande musicale que j’ai eu l’occasion d’écouter et que je trouve tout simplement excellente.

Un film de Valérie Donzelli avec Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm qui sera en salle le 31 aout, et en attendant on peut se régaler avec la musique et sans aucun doute se donner envie de mettre des images sur cette musique.

L’histoire résumé en quatre ligne:
Un couple, Roméo et Juliette.
Un enfant, Adam.
Un combat, la maladie.
Et surtout, une grande histoire d’amour, la leur…

La Guerre est donc déclarée à  la maladie, on l’imagine bien, et la BO est là  pour accompagner cette vie, à  la fois dure et tellement belle, La Guerre est déclarée est l’histoire d’un enfant malade, et si ce film est inspiré directement du vécu de Valérie Donzelli ce n’est pas non plus son histoire.

Pour revenir à  la musique, on aime se dire que le pouvoir du rire est plus grand que n’importe quelle autre force existante, le rire peut combattre beaucoup de chose, et d’ailleurs ce rire se retrouve en musique, que ce soit à  la fac de lettres où parait il on se marre bien…

La musique est forcément synonyme d’émotion de ressenti particulier, d’ailleurs on a tous des musiques qui nous évoquent des moments particulier de la vie, et dans ce film la musique a une place très importante.

Angoissante parfois énergique toujours, le titre « Break Ya » de Yuksek vient se poser là  où il faut pour accompagner la course folle de Juliette dans les couloirs de l’hôpital La Timone, plus classique et surtout plus triste l’hiver des quatre saisons de vivaldi qui pour juliette est synonyme dans le film de l’annonce de la maladie à  ses proches, un moment intense, dur et pourtant un passage obligé pour trouver à  qui parler.

D’autres passages musicaux très intéressant quand le Roméo et Juliette se mettent à  chanter, on imagine pour partager leur amour, un amour qui débute sous une musique de Georges Delarue « Radioscopie », une musique que vous connaissez tous pour l’avoir peut-être entendu dans le générique de l’émission du même nom de Jacques Chancel, forcément dans le film elle prend une tout autre importance.

La musique est finalement un reflet de cette histoire, on passe du rire aux peurs parfois absurde, du questionnement sur l’avenir de l’enfant que l’on connait quand même dès le début du film qui finalement nous raconte surtout l’histoire d’un couple.

Plus d’infos sur www.laguerreestdeclaree.com

Rendez-vous le 31 aout au cinéma


Soutenir Framasoft