La Canaille – Par temps de rage


Je ne vais pas vous faire ici toute l’historique de « La canaille », j’ai envie de vous parler directement de leur nouvel album, bien nommé « Par temps de rage » qui finalement les présentera plutôt bien.

 » La canaille  » est clairement un groupe engagé, un groupe militant même qui décide de choisir l’indépendance et l’autoproduction pour sortir du système géré par une machine à  broyer les esprits, j’aime bien cette image qui parle assez bien du monde qui nous entoure, un monde que certain rêve uniforme et sans saveur certes le chemin est plus compliqué en autoproduction et le groupe de départ n’est plus celui d’aujourd’hui mais cela aura sans doute permis d’avoir un nouveau son, et puis comme on dit c’est la vie!

Aujourd’hui aux cotés de Marc Nammour (chanteur et auteur) on retrouve toujours le bassiste Walter, ainsi que Mathieu Lalande à  la guitare et François Malandrin à  la batterie.

Ce nouvel album est aussi synonyme d’ouverture musicale avec des invités, coté vocal on note la présence du rappeur américain  » Napoleon Maddox  » sur  » j’ai faim  » ou  » Ma Poésie « , et niveau musique le contrebassiste de jazz Michel Bénita sur le titre  » Le Soulèvement « , ou encore le barreur Denis Charoles sur  » La Colère « .

 » Par temps de rage  » est le titre de ce nouvel album mais c’est aussi l’état d’esprit de La Canaille, un état d’esprit que l’on retrouve dans tous les textes de ce nouvel album.

Des titres que l’on aime parce qu’il donne envie de changer les mentalités, on remarquera le titre  » J’ai Faim  » qui appelle les gens à  puiser le savoir et la connaissance pour ne pas se faire manipuler, de l’espoir en perspective si le texte est entendu par le plus grand nombre, cela permettra entre autre de voir le monde se diversifier et bouger dans différentes directions.

Des textes qui nous parlent des origines et des racines auxquelles on s’attache parfois trop comme  » L’eau Monte  »

Mais le plus intéressant est sans doute  » La colère  » qui met un point d’honneur à  boucler cet album, de la colère seine et constructive qui doit s’exprimer et non se cacher, de la colère qui une fois partager permettra de faire émerger des idées.

Evidemment on pourrait penser que c’est très facile de chanter pour faire passer des idées, des envies, on pourrait être effrayé par un coté moraliste qui n’est pas au rendez-vous et c’est sans doute très bien,  » La canaille  » fait passer des idées via des émotions et on adhère totalement, c’est toujours plus efficace que de lancer des phrases pour constater des faits et simplement chanter  » et si on faisait autrement… « .

Un album excellent qui fait passer un vrai message, un album teinté de revendication, d’idées, et surtout d’avenir.

Un album et 12 titres à  écouter à  partir du 28 février, ne le rater pas!

Mention spéciale pour cet album qui est vraiment top! On espère évidemment qu’il fera un carton.

Soutenir Framasoft