Jeux de sociétés, le design de Alice à  l’iPhone…


Jeux de sociétés est l’ouvrage de Stéfan Golinski, design manager, et Gérard Pinot, architecte et co-fondateur de Génie des Lieux, un ouvrage qui revient d’une façon très originale sur « l’espace de travail ».

Un espace de travail dans lequel les hommes passent leur temps, des espaces que l’on appelle bureau, salles de réunion et même open spaces, des espaces trop souvent impersonnel dans lesquels nous passons pourtant de nombreux moments de la vie, On gagne, on perd, on rencontre, on aime, on souffre, on apprend, on se quitte, on a une promotion.

Cet ouvrage va donc retranscrire des scènes de vie, cette réflexion est présentée sous la forme d’un dialogue très intéressant qui nous laisse comprendre très rapidement que la création d’un espace de travail est un échange permanent, de la création à  la réalisation, tout est passé au crible.

Un dialogue qui commence avec une question essentielle:

As-tu lu Alice au Pays des Merveilles ?

Quand on entre dans cet ouvrage un peu par hasard car on se demande ce que peut bien être « Jeux de sociétés » dans le design, et surtout ce que peut bien faire Alice au pays des merveilles dans le labyrinthe, on décide d’aller plus loin, on est curieux par nature, attiré par l’inconnu, qu’y a t’il derrière la prochaine porte, après cette première page où Alice se promène?

Une balade dans notre intérieur qui se fait sous forme de dialogue, un dialogue étonnant qui nous amène du design au design de soi-même, un concept complet qui nous permet de découvrir que le design n’est pas simplement synonyme d’objet.

Le design est partout, de la maison au bureaux, des boutiques aux usines, la création est le maître mot du design.

Porté par la plupart des grandes marques du design, cet ouvrage à  l’iconographie originale, parfois déstabilisante, rappelle la réalité existentielle du design – il est partout présent -, mais aussi sa réalité essentielle : une philosophie de vie et son éthique.

De la série « le Prisonnier » de Patrick McGoohan et George Markstein en passant Léonard de vinci, on ratisse vraiment large pour comprendre le fonctionnement de l’espace de travail.

Un ouvrage intéressant même si parfois un peut déroutant que je vous conseille si vous êtes un amateur de design, de l’idée à  la réalité, une conversation à  ne rater sous aucun prétexte.

Concernant l’iPhone puisque le titre en parle, on assiste à  un dialogue sans fin sur l’avenir de cet objet qui un jour sans doute n’en sera pas un… je vous laisse imaginer à  quoi il pourrait ressembler dans X versions.


Fast Forward Holophonics