Doctot L. THE GREAT DEPRESSION


 » La musique c’est comme un énorme immeuble, avec plein d’étages, plein de gens différents, pleins de moments différents, beaucoup de connards et des allumés tout en haut. Sans prétention, mieux vaut se mettre avec eux sur le toit, voler au-dessus du nuage, parce que sinon, c’est pas intéressant « , Doctor L.

C’est une belle entrée en matière, avant d’écouter sa musique.

Il se définit comme activiste sonore, et il faut bien avouer qu’en écoutant cette musique à  laquelle nul ne peut rester indifférent on est incapable la classer dans une case unique, et j’ai envie de dire tant mieux car qu’est ce que l’on se fait chier parfois en ayant l’impression de revivre toujours le même instant (heureusement la musique est vaste et ces instants sont rares).

En fait la musique de Doctor L c’est véritable voyage dans le temps, la seule différence avec un voyage c’est que l’on se trouve à  plusieurs endroits en même temps, souvent à  la fois dans le passé, le présent et le futur.

C’est étonnant car à  chaque instant on peut se dire tient on est dans le jazz, à  non on est dans un discours, puis non on se retrouve encore dans un autre style.

Incroyable cosmique! C’est de cette façon que j’ai envie de définir cette musique signée par Doctor L., un touche à  tout que l’on retrouve selon les morceaux à  la guitare électrique, aux percussions, au synthétiseur ou à  la basse. Mais aussi à  l’image, à  la photographie, à  la réalisation de ses clips, bref il fait tout cet autodidacte fan de nouveaux concepts.

Mais c’est certainement à  lui tout seule la définition d’un artiste, pour la musique le mieux c’est encore de l’écouter, et à  télécharger par ici


Fast Forward Holophonics