De mon sang – Amanda Hocking


Avec plus d’un million d’exemplaires vendus à  travers le monde, Amanda Hocking à  fait avec son roman « De mon sang » une véritable réussite.

Autopublié sur le web en 2010 et disponible dès le 8 juin aux éditions Castelmore en France, ce roman est déjà  passé par les plus prestigieuses maisons d’édition aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et dans de nombreux autres pays.

Il y aura évidemment le choix du format en France, avec la version papier et la version numérique.

Sa réussite, elle l’a doit finalement au refus de nombreux éditeurs, qui vont la décider à  publier un de ses livres sur internet, et ce sont des blogueurs qui la plébiscite et la font connaître via de nombreuses chroniques, pas moins de 150000 ouvrages s’arrachent en six mois, le début d’une réussite.

Mais le secret se cache évidemment dans le livre, cette romancière américaine née en 1984 à  tout simplement un talent unique pour raconter des histoires, on y croise des personnages attachants, ces personnages que l’on rêve tous de croiser dans la vraie vie une fois les pages du livre toutes tournées.

« De mon sang » n’est pas son premier livre, elle a commencé par écrire 50 nouvelles et d’autres romans.

« De mon sang », c’est l’histoire d’Alice qui rencontre Jack, puis son frère, Peter, ce dernier semble l’attirer irrésistiblement, pourtant la réciproque n’est pas vrai, il la déteste.

Une hésitation entre deux garçons, et surtout un choix des plus terribles pour son existence, l’amour ou son sang, car Jack et Peter son deux vampires.

Une telle réussite, n’est évidemment pas un hasard, et quand on commence à  tourner les pages, on est vite attiré dans le monde d’Alice, le style d’écriture d’Amanda Hocking est très léger et surtout on est directement plongé dans l’histoire, de nombreux détails tous utiles à  l’intrigue, rien n’est là  pour meubler, et les relations entre les personnages sont suffisamment intense pour nous inviter à  en savoir toujours plus, comme une envie irrésistible de terminer le livre d’une seule traite.

Tout commence autour d’un café, et dès son retour chez elle, Alice est déjà  intrigué mais attiré par Jack qui à  trouvé son adresse, connaît son numéro de téléphone…

Mais là  où l’histoire nous change beaucoup des autres aventures de vampires, c’est que ceux que l’on croise là  sont bien particulier, certes ils aiment sortir le soir, ou plutôt ils préfèrent, car leur comportement est assez différent des vampires que l’on croise partout ailleurs!

Ce vampire là  commence par sauver la jeune fille, mais on s’éloigne rapidement de ce sauvetage pour s’approcher d’une histoire d’amour naissante, mais tout va assez vite basculer quand Alice va commencer à  se poser des questions sur Jack et cette apparente magie qui l’aide à  se débarrasser de toutes ses égratignures…

Vous aussi vous tomberez rapidement sous le charme des ses personnages comme jack qui porte toujours des t-shirt à  message et qui aime la musique et joue de la guitare à  une vitesse surnaturelle, certainement parce qu’il est plus qu’un simple humain ou parce qu’il est fan du célèbre guitar héro!

Je m’arrête là  pour vous laisse le soin de tourner les premières pages, en version papier ou numérique à  partir du 8 juin 2012.

Amateur de bit-lit, vous allez adorer ce tome 1, et certainement vous impatienter à  l’idée de lire la suite et de découvrir la suite, car en refermant les dernière page, on sait déjà  que tout va changer pour Alice, vivement la suite.

Le livre est déjà  disponible en pré-commande sur amazon


Fast Forward Holophonics