CATCHING BAD TEMPER signé Puts Marie. C’mon, nouvel extrait.


Catching Bad Temper, le nouvel album de Puts Marie est disponible depuis le 28 septembre 2018.

On se demande souvent d’où vient l’inspiration pour les chansons que l’on découvre piste après piste, et bien ici elles prennent leurs sources dans les souvenirs, ceux couchés sur polaroid, ou d’autres qui se rappellent à un artiste un quart de siècle plus tard.

C’est toujours étonnant de découvrir au détour d’un nouvel album, l’autre visage d’un groupe pourtant pas inconnu. Au centre de cet album aux titres évocateurs de lieux bien différents, et si ils ont déjà quinze ans de musique ensemble, il sont toujours très inventifs et ne se contentent pas de rejouer la même recette. La précédente pause de quelques années qui aura permis à chaque membre du groupe de s’exprimer en solo est aussi l’occasion de ressouder un groupe une fois rassemblés!

“Je trouve très beau que chacun d’entre nous grandisse individuellement avec ses goûts
et ses désirs, mais que nous nous retrouvions toujours sur la même longueur d’onde quand il s’agit de jouer ensemble”.

CATCHING BAD TEMPER

Un album qui fait place à une musique toujours aussi bien pensée mais pas seulement:

“On avait envie de jouer sur le rythme, le rap, les répétitions sans que cela devienne des boucles figées. Le tout devait
rester brut et vivant.”

Grandiose, comme dans The Waiter, la musique arrive discrètement, grandie et envahie l’espace avec force pour à nouveau laisser place à un calme relatif, dans ce titre Puts Marie balance entre deux mondes.

Des artistes, des vrais qui savent manier la musique à la perfection, pour restituer efficacement des émotions pas toujours simples à traduire.

Ne vous laissez pas surprendre par les refrains de C’mon qui ont tout pour nous faire rêver, la réalité va rapidement se rapeller à vous avec le rap du couplet.

CATCHING BAD TEMPER

Catalan Heat est porté par une guitare qui donne le ton, c’est beau, parfois troublant, mais toujours tellement chaud et attirant.

Ce flottement entre deux univers que tout oppose fait partie de la musique de  CATCHING BAD TEMPER.

Et le plus bel exemple ce retrouve dans le titre le plus long de l’album, Indian Girl, qui se ballade entre la caresse et brutalité pour terminer dans une agitation explosive! Ca c’est de la musique!

Un façon de tanguer d’un coté ou de l’autre avec pas mal d’obstacle sur le parcours qu’on apprécie aussi beaucoup avec le titre Loveboat.

La dernière surprise de l’album vient de Rhapsody , délicieusement hypnotique ce titre c’est un peu la respiration tant attendu, on se laisse porter vers la sortie en chantonnant nous aussi ce refrain.

Si vous n’avez pas encore découvert l’album, petit aperçu avec C’mon

Découvrez en plus sur PUTS MARIE


Soutenir Framasoft