Amane Otezia, 7 titres Variétélectropop sur son Maxi « Bph »


Amane Otezia est né à  Paris en novembre 1983, dès son plus jeune âge il est attiré par les domaines artistiques, au lycée il commence le théâtre et en fera pendant 5 ans, un moyen de vaincra la timidité et de ne plus se cacher dans des pulls xxl!

Il commence ensuite à  composer sur son ordinateur, et les mélodies et les mots finissent par prendre forme petit à  petit.

Ses premières maquettes voient le jour, dont  » Sans Maquillage « , une comptine sur la génération  » Lolita  » écrite en 2003.

C’est en 2009 qu’Amane décide de se remettre sérieusement à  sa passion. Il enregistre un maxi de 7 titres appelé  » Bph  » entre octobre 2009 et mars 2010.

Il est auteur, compositeur et interprète. Les arrangements sont réalisés par Géraldine Potron qui a notamment travaillé avec Hélène Ségara.

Son univers c’est plutôt  » variétélectropop  » comme il le décrit lui même, un univers qui lui permet de passer sans complexe d’une ballade mélancolique à  une dance trash un peu old school et on ne va pas s’en plaindre!

Coté influence c’est plutôt diversifié, de Indochine à  Brigitte Fontaine et Zazie en passant par Placebo, Saez, ou Etienne Daho.

Aujourd’hui je vous propose de le découvrir en écoutant un extrait des 7 titres de Bph.
[audio:amane-otezia-Extraits-Bph.mp3]

Un maxi de 7 titres à  découvrir.

Raconte moi des histoires
« … Attendre l’arme au coeur sa foudre et son brouillard, mon orage est bonheur, le monde un assommoir…  »

L’amour a mal
 » … Tous les ébats sont analphabètes et moi je végète…  »

Sans maquillage
 » … Les lolitas ca jouent à  la poupée grandeur nature et parfois très bien montée… sur des talons en aiguille… tu es bien moins belle quand tu te maquilles…  »

Belle Petite Histoire
 » … Je suis comme un rêve blême, je suis comme un poème, un cauchemar…  »

A ne rien faire
 » … Mes envies exilées dans l’oubli… Le temps presse. Aimer, c’est perdre sans cesse…  »

Prince charmant
« … Il y avait sur toi comme les restes de moi, de ma peau sous tes ongles, je n’arrondis pas les angles…  »

Que je ne vais pas bien
 » … Je cours, je souffle, je m’exténue à  ne rien faire. Je tombe et rien ne va plus…  »

Découvrez le encore un peu plus sur Myspace ou Facebook.

On en reparle très bientôt!

Photographies : Ingrid Guirchoun

Soutenir Framasoft