Traveling Soul, l’album par Gunwood


Traveling Soul c’est un premier album et c’est aussi un titre divinement orchestré qui nous a poussé à aller plus loin dans la musique de Gunwood!

Mais au fait, qui est Gunwood?

Gunwood c’est un groupe folk rock indé qui fait s’agiter les notes depuis 2013.

Gunwood c’est une musique et surtout trois voix, car tous les membres du trio chantent en solo ou ensemble pour un résultat qui sonne merveilleusement bien!

Depuis les débuts de Gunwood à Paris, leur musique qui oscille entre folk hypnotique et blues-rock s’est aussi largement inspirée de ce qu’était la musique dans les années 90, vous savez cette belle période où folk et bluegrasse avaient la belle vie mais où on écoutait comme eux Rage Against the Machine ou Radiohead.

Pour la musique, on y reviendra, mais il y a un détail qui ne manque pas d’accrocher l’oreille c’est évidemment la partie vocale de cet album, car les harmonies vocales sont réellement à couper le souffle, il faut dire que leur timbre de voix et surtout ce partage des textes entre ces trois là est juste magique et donne beaucoup de grandeur à chaque mot, et même le désir de se joindre à eux.

Il y a aussi ce petit son qui vient nous rappeler que l’Irlande et son folk celtique n’est jamais très loin, une sorte de grand écart entre deux mondes si éloigné sur la carte et pourtant mélangé avec un certain talent par Gunwood.

Le nom de l’album l’évoque déjà assez bien, Gunwood c’est le voyageur intrépide que l’on aime nous raconter des histoires le soir au coin du feu ou tout au long d’un périple autour du monde, la guitare dans le dos.

Il faut dire que le voyage, Gunnar Ellwanger (guitariste et chanteur) a ça dans la peau, Allemand né à Oxford, il grandit en Allemagne, puis passe son adolescence en France, pas mal pour un premier petit voyage.

Mais la musique c’est aussi ce qui fait avancer et vibrer ces deux compagnons de route, Joao Francisco « Jeff » Preto (Basse, harmonica, banjo, percussions, voix) et David Jarry Lacombe (Batterie et claviers, voix).

Energie musicale, prouesse vocale

Et oui, ce qu’il y a de plutôt génial avec Gunwood c’est que la voix se trouve au centre de leur création musicale, et cela s’en ressent!

De l’énergie ils en ont à revendre comme vous allez le découvrir dans ce très beau titre où les harmonies musicales se veulent délicates et très travaillées, l’occasion pour eux d’inviter Hugh Coltman à venir interpréter avec eux l’emblématique Rainchild.
Rainchild live – Gunwood feat. Hugh Coltman

La musique de Gunwood arrive après un parcours musical fait de rock progressif, de pop soul, mais le blues est décidément bien plus fort et c’est en partageant des locaux de répétitions avec David et Jeff que Gunnar va fonder Gunwood Circle aujourd’hui devenu Gunwood.

Du voyage dans les livres au voyage dans les notes il n’y a qu’un pas que Gunnar a franchi depuis longtemps, et cette inspiration celtique lui vient sans aucun doute de la rencontre avec Shane MacGowan à qui il fit signer sa fidèle guitare folk lors d’un séjour en irlande!

Les mots viennent eux de quelques livres, et de la lecture assidue d’Hermann Hesse (Le loup des steppes, Narcisse et Goldmund) que l’on retrouve dans plusieurs textes de cet album mais aussi sur la route faite de volonté et de liberté chez Gunwood!

Une musique qui dure

Il y a un truc qui ne s’arrête pas quand les dernières notes de l’album retentissent, c’est le sourire et cette impression que tout devient possible pour peu que l’on en rêve et que le temps nous accompagne.

Un album qui déborde d’images, il n’en fallait pas plus pour que l’on ait envie de partager avec vous cet album sorti le 28 avril 2017.

Traveling Soul – Gunwood

Un album de 12 titres qui s’ouvre avec Traveling Soul qui parle du « voyage, quête de soi-même sans fin, recherche interminable d’une vérité, d’un bonheur perdu qu’on ne retrouve jamais, recherche d’une nouvelle ligne de départ ».

Des guitares qui coulent des jours tranquilles, une rythmique bien trouvée, et surtout une diversité qu’on ne peut que saluer, en même temps on ressent bien qu’ils sont là pour partager avec nous la musique qu’ils aiment!

Du voyage on passe aux rêves avec Daydream, et là accrochez vous c’est le décollage assuré!

Une petite musique aux airs celtiques, et voilà que Gunwood se transforme en conteur avec TALES et son refrain qui vous réchauffe!

On aime aussi ce son bien lourd que l’on retrouve sur le titre « I wanna betray myself« , précis, efficace, ça c’est juste du très bon son en mode « slow »

Efficace aussi, et tellement dingue, le son de Hey little brother aux accent de fanfare celtique traditionnelle, une batterie infaillible et percutante qui donne le ton!

On vous parlait de RATM, et bien il y a un titre qui pourra vous y faire penser, c’est l’excellent Rescue!

Nous n’avons plus qu’un truc à vous dire, courrez, courrez vite acheter cet album de Gunwood

Et profitez vous aussi de la petite surprise du dernier titre « Afraid of the dark »

Soutenir Framasoft